Un site du centreleonberard.fr

CRIS

Depuis 1983, le Centre de Recherche et d'Innovation sur le Sport (CRIS) consacre ses travaux aux sciences du sport avec un parti pris théorique et épistémologique récurrent : la pluridisciplinarité. L'objet sur lequel se portent les travaux du CRIS repose sur différents niveaux :

  • Au premier, se jouent des mécanismes biochimiques de transmission et de régulation dont certains sont abordés au CRIS, par exemple à propos des porteurs du trait drépanocytaire, maladie génétique sanguine touchant à la morphologie des globules rouges et qui se révèle uniquement à l'effort mais aussi à propos des capacités énergétiques individuelles dont on peut assurer le suivi, au cours de l'entraînement et lors du vieillissement.
  • Second niveau, la planification de l'acte moteur implique des processus mentaux comme sa représentation mentale qui peut être reproduite et travaillée à l'entraînement. L'imagerie motrice mobilise à la fois les centres somatiques et végétatifs du système nerveux central et génère une activité physiologique, témoin objectif de cette activité mentale.
  • Troisième niveau, celui de la personne dans sa singularité, la motricité prend forme et sens à partir des caractéristiques individuelles (selon l'âge, le degré de handicap, le sexe...), des exigences de la tâche, mais aussi à partir de la difficulté perçue, des apprentissages construits ou en cours de maîtrise (techniques du corps, techniques sportives...), des émotions et des motivations.
  • Dernier niveau, cette motricité signifiante s'inscrit dans un milieu spécifique (scolaire, compétitif, de loisir, d'insertion ou de rééducation...),un contexte social et une culture qui agissent sur elle à travers des normes et des références plus ou moins conscientes et dont on peut en étudier les caractéristiques actuelles et son histoire.

Le projet du CRIS est de produire des connaissances et des innovations validées par la communauté scientifique et, simultanément, reconnues par les milieux/secteurs d'intervention avec lesquels elle travaille ou au sein desquels elle sélectionne prioritairement - mais non exclusivement - ses objets. Plus précisément, on peut poser que cette relation entre recherche et milieux pourra prendre deux formes distinctes et complémentaires :

  • dans la définition des objets de recherche, généralement sur la base de partenariats spécifiques donnant lieu à contrats avec des industriels, des collectivités territoriales, des organisations sportives ou de service et, plus généralement, toute structure utilisant les activités physiques
     
  • dans les retombées des recherches développées. Dans ce cas, les résultats, validés scientifiquement, doivent permettre d'analyser et d'optimiser par transformations ou innovations, directement ou indirectement, les actions entreprises par les milieux d'intervention en APS: politiques sportives, entraînement, procédures éducatives, qualité de vie...

De manière schématique, les productions scientifiques s'enracinent, en partie, dans les besoins des secteurs d'intervention et contribuent à alimenter les contenus de formation en MASTER professionnels et recherche pour des étudiants destinés à se professionnaliser dans les milieux mêmes qui ont contribué au processus d'ensemble. De cette organisation sont escomptées à la fois une pertinence sociale et une pertinence scientifique de la formation et de la recherche.

Depuis 2011, le nouveau plan quinquénal explore ces différentes thématiques de recherche à partir de 2 équipes :

  • l'équipe Activité Physique et Vulnérabilité (APV)
  • l'équipe Performance Motrice, Mentale et du Matériel (P3M)

Site internet du CRIS : http://cris.univ-lyon1.fr/ 

24 mai 2011

Rejoignez-nous sur Facebook

J’aime la page Cancer Environnement

Avec le soutien

Respect de la charte HONcode

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

Dernières actualités