Partenaires

Le présent site a été élaboré par le Département Prévention Cancer Environnement du Centre Léon Bérard ; il bénéficie d'un partenariat scientifique avec le Cancéropôle Lyon Auvergne Rhône-Alpes (CLARA) et le Centre international de Recherche sur le Cancer (CIRC).

Les travaux du Département reposent sur de multiples collaborations avec des professionnels du domaine Cancer, Environnement et Nutrition.

A ce jour, le Département Prévention Cancer Environnement a bénéficié pour certains de ses projets d'un soutien financier de :

  • Direction Générale de la Santé dans le cadre des projets sur la nutrition et du dispositif d’expérimentation des centres inter-établissement de soins, de recherche clinique et d’éducation à la santé environnement (Action 24 du PNSE II).
  • Le Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes.
  • L'Agence Régionale de Santé Auvergne-Rhône-Alpes.
  • L'Institut Curie.
  • Comité du Rhône de la Ligue contre le cancer pour le volet activité physique adaptée.
  • Lions Clubs Bourg-en-Bresse et Pérouges, dons pour les projets nutrition.
  • L'association Courir pour Elles pour le volet activité physique adaptée.
  • La Fondation APRIL pour la mise en œuvre d'un programme d'éducation nutritionnelle.

Partenaires

Centre international de Recherche sur le Cancer (CIRC)

Les missions du CIRC

  • Coordonner et mener des recherches entre différents pays et différentes organisations sur les causes du cancer chez l’homme et sur les mécanismes de la cancérogenèse. Le Centre porte un intérêt particulier à la conduite de recherches dans des pays à ressources faibles et moyennes par le biais de partenariats et de collaborations avec les chercheurs de ces régions.
  • Elaborer des stratégies scientifiques dans le domaine de la prévention des cancers dans le monde ;
  • Coordonner des études épidémiologiques et participer à des études mécanistiques ;
  • Assurer la diffusion de l’information scientifique au moyen de publications, de conférences, de cours et de bourses d’études.
Les activités du CIRC
  • Le programme des Monographies : Cette activité réunit des groupes d’experts pour évaluer les indications de la cancérogénicité d’expositions particulières.
  • Le programme des Handbooks : Le CIRC s’est également engagé à étudier différentes méthodes de détection précoce du cancer et à procéder à l’évaluation de stratégies de prévention.
  • Description du cancer dans le monde : La coopération et l’appui apporté aux registres de cancer, ainsi que le suivi des variations géographiques et des tendances chronologiques de la maladie illustrent cette activité. La série des Cancer Incidence in Five Continents et le projet GLOBOCAN figurent parmi les publications clés du CIRC.
  • Classification OMS des Tumeurs : La Section de Pathologie met à jour la Classification OMS des Tumeurs, les fameux 'Blue Books', pendant indispensable à la Classification internationale des Maladie - Oncologie. Ces publications, comme toutes les publications du Centre, sont diffusées par les Editions de l'OMS, tandis qu'un certain nombre sont disponibles directement en accès libre sur le site du CIRC.
  • Biobanque mondiale du cancer : Cette ressource permet de mettre en pratique des techniques de laboratoire novatrices pour étudier les causes, la détection précoce et la prévention du cancer grâce à des études réunissant de nombreux partenaires internationaux. Elle totalise actuellement plus de 10 millions d’échantillons bien caractérisés, correspondant à 1 million d’individus, en provenance du monde entier.
  • Bourses de recherche, organisation des cours et diffusion de ses publications : La priorité est donnée à la formation de chercheurs de pays à ressources faibles et moyennes dans les domaines de l’épidémiologie et de l’enregistrement des cancers.
  • Politique de lutte contre le cancer : Les relations de travail que le CIRC entretient avec l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) font que les résultats de la recherche menée au Centre se traduisent rapidement et efficacement en politiques de lutte contre le cancer. Ceci se manifeste, notamment dans la coopération pour réduire la consommation de tabac et la consommation d'alcool, dans la mise en œuvre de la vaccination contre les virus à l’origine de cancer et dans l’évaluation de l’efficacité de différents stratégies d’intervention.

Cancéropôle Lyon Auvergne Rhône-Alpes (CLARA)

Les principales missions du CLARA

  • Coordonner la recherche en fédérant l’ensemble des compétences fondamentales, cliniques et technologiques au sein de réseaux thématiques favorisant l’échange, une meilleure identification des besoins et la mise en place d’une démarche commune pour plus d’efficacité des programmes de recherche ;
  • Privilégier une approche de transfert pour aboutir plus rapidement à une prise en charge du patient et à la compréhension de la maladie ;
  • Atteindre une masse critique suffisante pour générer la visibilité des travaux de recherche.

Les activités du CLARA

L’action du CLARA se traduit par la mise en œuvre de programmes de recherche ciblés mobilisant l’ensemble des compétences fondamentales, cliniques et technologiques et favorisant l’intégration des industriels à l’innovation en cancérologie.
Le CLARA tisse ainsi des liens permanents entre les 210 équipes académiques et cliniques et les 60 partenaires industriels des secteurs pharmaceutiques et biotechnologiques fortement implantés sur son territoire.

Les pôles de compétences technologiques sont nombreux : pôles de compétitivité, RTRS (Réseau Thématique de Recherche et de Soins), RTRA (Réseau Thématique de Recherche Avancée), réseaux et clusters régionaux.

Cette richesse des compétences et des ressources disponibles sur le territoire du CLARA constituent des atouts de poids pour l'atteinte des objectifs fixés : stimuler l'innovation thérapeutique pour apporter des moyens efficaces de lutte contre le cancer (compréhension de la maladie, développement de nouvelles techniques de diagnostic et de traitement), et faire bénéficier rapidement les patients de ces avancées.

Le CLARA joue un rôle de coordination déterminant : il regroupe en un réseau unique l'ensemble des acteurs, et a pour mission de décloisonner ce potentiel aux multiples facettes pour la lutte contre le cancer. A l'initiative de partenariats entre des acteurs qui n'en font pas spontanément la démarche, le CLARA prend ainsi une véritable dimension pédagogique.

Le dynamisme du CLARA dans l'animation de ce réseau est particulièrement important. Il permet aux acteurs de la cancérologie de se rencontrer, d'échanger, de se former et de mutualiser leurs compétences au profit de programmes d'envergure.

Particulièrement orienté vers la valorisation économique de la recherche, le CLARA veille à impliquer les industriels dans cette dynamique.

Pour plus d’informations sur les activités du CLARA et ses différents axes de recherche, visitez le site internet : http://www.canceropole-clara.com/ et abonnez-vous à la newsletter pour être régulièrement informé.

Agence Régionale de Santé Auvergne Rhône-Alpes

L’Agence régionale de santé est l’interlocuteur unique des professionnels de santé et du médico-social, des services de l’Etat, des collectivités territoriales et des organismes gestionnaires sur tous les sujets de santé.

Toutes ses actions sont conduites avec le soucis du dialogue et dans le respect des droits des usagers.

Institut Curie

Fondation reconnue d'utilité publique depuis 1921, l’Institut Curie travaille, depuis sa création par Marie Curie, autour de trois missions : la recherche, les soins, la conservation et la transmission des savoirs. Cette pluridisciplinarité, inscrite au cœur des statuts de la fondation, est l’ADN de l’Institut Curie.

Centre de Recherche en Cancérologie de Lyon (CRCL)

Le Centre de Recherche en Cancérologie de Lyon (CRCL, UMR Inserm 1052 CNRS 5286) est une nouvelle structure de recherche labellisée par l'Université Lyon 1, le CNRS, le Centre Léon Bérard (CLB) et avec pour partenaire hospitalier les Hospices Civils de Lyon (HCL). Le CRCL a ouvert ses portes en janvier 2011, suite à son évaluation positive par l’Agence d’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur (AERES) en janvier 2010.

Le CRCL est composé de 17 équipes, abritant 370 personnes dont 110 chercheurs et enseignants-chercheurs. Il a pour ambition d’accroître la reconnaissance internationale et l’attractivité du site, de faciliter le transfert des connaissances vers la clinique et l’industrie, et de développer l’enseignement et la formation.
La structuration du CRCL repose sur trois départements scientifiques, porteurs d’axes de recherche prioritaires :

  • Echappement tumoral (Direction : Patrick Mehlen, Directeur-Adjoint : Jean-Yves Scoazec)
  • Flux d’information dans la cellule cancéreuse (Direction : Gilles Thomas, Directeur-Adjoint : Didier Auboeuf)
  • Immunité, Microenvironnement, Virus (Co-Direction : Christophe Caux & Fabien Zoulim)

Une des ambitions du CRCL est de soutenir le développement d’une recherche translationnelle forte, au service des personnes malades. Ce transfert de savoirs est rendu possible grâce à la forte implication des médecins cliniciens et pathologistes du Centre Léon Bérard et des Hospices Civils de Lyon au sein des équipes scientifiques, pour créer ainsi un vrai continuum entre la recherche fondamentale et les applications cliniques.

Collaborateurs Département Prévention Cancer Environnement

CISMef : Catalogue et Index des Sites Médicaux de langue Française

Accès aux principaux sites et documents médicaux de langue Française accessibles sur l'Internet et classement par spécialités médicales, alphabétique et par type de ressources disponibles. L'outil associé, Doc’CISMEF, permet d'effectuer des recherches dans le catalogue de ressources, et offre des possibilités de recherche plus étendues.

Accéder directement à une recherche de documents en lien avec la thématique "cancer environnement" à partir du lien hypertexte proposé ici, requête spécialement réalisée par l'équipe du CISMef pour ce portail d'information.

Courir pour elles

L'association COURIR POUR ELLES contribue à la lutte contre les cancers féminins, par la prévention et par l’amélioration de la qualité de vie des femmes en soins. Engagement – Solidarité – Convivialité sont les 3 valeurs fondamentales de leur mobilisation collective. Au travers de l’engagement de ses membres et de son comité d’éthique, l’association a pour missions principales : - Prévenir le cancer par la pratique d’une activité physique - Soutenir les femmes touchées par la maladie en leur offrant l’accessibilité à des séances d’Activité Physique Adaptée (APA) en milieu hospitalier ou associatif.

Courir pour Elles finance un enseignant en APA au Centre Léon Bérard, ainsi que le matériel de l'espace Pyramide.

Fondation APRIL

La Fondation APRIL soutient le Centre Léon Bérard depuis 2015 pour un programme destiné aux femmes atteintes d’un cancer du sein pour réduire le risque de récidive lié au cancer et améliorer leur qualité de vie : "mieux manger, mieux bouger à l'aide de l'éducation nutritionnelle".

Ce programme est géré au sein du Département Cancer Environnement en lien avec les équipes soignantes du Centre Léon Bérard.

Centre de Recherche et d'Innovation sur le Sport (CRIS)

Depuis 1983, le Centre de Recherche et d'Innovation sur le Sport (CRIS) consacre ses travaux aux sciences du sport avec un parti pris théorique et épistémologique récurrent : la pluridisciplinarité. L'objet sur lequel se portent les travaux du CRIS repose sur différents niveaux :

  • Au premier, se jouent des mécanismes biochimiques de transmission et de régulation dont certains sont abordés au CRIS, par exemple à propos des porteurs du trait drépanocytaire, maladie génétique sanguine touchant à la morphologie des globules rouges et qui se révèle uniquement à l'effort mais aussi à propos des capacités énergétiques individuelles dont on peut assurer le suivi, au cours de l'entraînement et lors du vieillissement.
  • Second niveau, la planification de l'acte moteur implique des processus mentaux comme sa représentation mentale qui peut être reproduite et travaillée à l'entraînement. L'imagerie motrice mobilise à la fois les centres somatiques et végétatifs du système nerveux central et génère une activité physiologique, témoin objectif de cette activité mentale.
  • Troisième niveau, celui de la personne dans sa singularité, la motricité prend forme et sens à partir des caractéristiques individuelles (selon l'âge, le degré de handicap, le sexe...), des exigences de la tâche, mais aussi à partir de la difficulté perçue, des apprentissages construits ou en cours de maîtrise (techniques du corps, techniques sportives...), des émotions et des motivations.
  • Dernier niveau, cette motricité signifiante s'inscrit dans un milieu spécifique (scolaire, compétitif, de loisir, d'insertion ou de rééducation...),un contexte social et une culture qui agissent sur elle à travers des normes et des références plus ou moins conscientes et dont on peut en étudier les caractéristiques actuelles et son histoire.
Le projet du CRIS est de produire des connaissances et des innovations validées par la communauté scientifique et, simultanément, reconnues par les milieux/secteurs d'intervention avec lesquels elle travaille ou au sein desquels elle sélectionne prioritairement - mais non exclusivement - ses objets. Plus précisément, on peut poser que cette relation entre recherche et milieux pourra prendre deux formes distinctes et complémentaires :
  • dans la définition des objets de recherche, généralement sur la base de partenariats spécifiques donnant lieu à contrats avec des industriels, des collectivités territoriales, des organisations sportives ou de service et, plus généralement, toute structure utilisant les activités physiques
  • dans les retombées des recherches développées. Dans ce cas, les résultats, validés scientifiquement, doivent permettre d'analyser et d'optimiser par transformations ou innovations, directement ou indirectement, les actions entreprises par les milieux d'intervention en APS: politiques sportives, entraînement, procédures éducatives, qualité de vie...
De manière schématique, les productions scientifiques s'enracinent, en partie, dans les besoins des secteurs d'intervention et contribuent à alimenter les contenus de formation en MASTER professionnels et recherche pour des étudiants destinés à se professionnaliser dans les milieux mêmes qui ont contribué au processus d'ensemble. De cette organisation sont escomptées à la fois une pertinence sociale et une pertinence scientifique de la formation et de la recherche. Depuis 2011, le nouveau plan quinquénal explore ces différentes thématiques de recherche à partir de 2 équipes :
  • l'équipe Activité Physique et Vulnérabilité (APV)
  • l'équipe Performance Motrice, Mentale et du Matériel (P3M)

Comité du Rhône de la Ligue contre le cancer

Le Comité du Rhône, crée en 1920 est fédéré au sein de la Ligue contre le cancer. Présidé depuis octobre 2020 par le Docteur Jean-Pierre MARTIN, il compte six salariées et une soixantaine de bénévoles. Le Comité poursuit les objectifs tracés par la Ligue Nationale contre le cancer, relaie ses actions et multiplie les initiatives locales :

  • Chercher pour guérir : La Ligue est le 1er financeur privé et indépendant de la recherche contre le cancer en France. Elle finance les meilleures équipes de chercheurs et développe des programmes innovants comme la Carte d’Identité des Tumeurs. Grâce à la recherche, 58% des cancers sont guéris.
  • Prévenir pour protéger : Prévenir, Informer, Dépister demeure la combinaison la plus sûre pour protéger de l’apparition de la maladie, pour en améliorer le pronostic et les traitements et donc contribuer à la diminution de la mortalité par cancer.
  • Accompagner pour aider : La ligue apporte un soutien moral, psychologique, matériel et financier pour accompagner et aider les personnes malades dans l’épreuve qu’est le cancer.
Le comité du Rhône propose un service d’écoute téléphonique Accueil Cancer, composé d’écoutants bénévoles et de psychologues qui apportent une aide à toutes les personnes qui souhaitent être informées et soutenues. Ce service est disponible l'après midi de 14h à 18h du lundi au jeudi et de 14h à 17h le vendredi : 04 78 24 14 74 L'équipe du Comité du Rhône est ouvert du lundi au vendredi : de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 18h : Ligue contre le cancer - Comité départemental 86 bis rue de Sèze 69006 Lyon Le Comité du Rhône finance un enseignant en Activité Physique Adaptée. Il a également co-financé une exposition intéractive sur la prévention des cancers à destination des jeunes "Prendre soin de soi et réduire les risques de cancer".

Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique (EHESP)

L’EHESP est un établissement public qui exerce une double mission de formation et de recherche en santé publique et action sociale.

Son ambition est de nourrir un dialogue fructueux entre deux cultures complémentaires : la santé publique et le management.

L'EHESP participe avec le Centre Léon Bérard et l'équipe du Département Cancer Environnemnent au développement de la formation des élu e s territoriaux en santé environnement dans le cadre du plan régional santé environnement Auvergne Rhône-Alpes.

es cancers à destination des jeunes "Prendre soin de soi et réduire les risques de cancer".

Fédération française des Centres de Lutte Contre le Cancer (UNICANCER)

Les Centres de Lutte Contre le Cancer ont créé en 1964 une structure communautaire : la Fédération française des Centres de Lutte Contre le Cancer, association sans but lucratif. Cette Fédération médicale et scientifique, dénommée UNICANCER, a pour mission de défendre les intérêts des Centres, en particulier auprès des ministères de tutelle et de développer avec eux des projets visant à faire " exceller " la prise en charge des personnes malades (excellence managériale, excellence médicale et scientifique). Elle a notamment pour but :

  • de développer des projets d'intérêt général concernant l'ensemble des missions de soins, d'enseignement et de recherche qui sont confiées par le ministère de la santé aux Centres de Lutte Contre le Cancer ;
  • d'examiner les questions qui concernent les Centres sur le plan juridique et social ;
  • de représenter l'ensemble des Centres chaque fois qu'une action collective s'impose en ces matières.

UNICANCER est aujourd'hui reconnue dans la communauté des professionnels et des patients comme étant une structure veillant à créer une synergie positive et efficace pour faire reculer le cancer et pour défendre des projets majeurs de dimension française ou européenne.

Adresse UNICANCER : 101, rue de Tolbiac - 75654 PARIS Cedex 13.

Guidelines International Network (GIN)

GIN est un réseau sur les recommandations pour la pratique clinique qui vise à améliorer la qualité des soins en favorisant au sein de collaborations internationales, le développement systématique de guides de pratique clinique et leur application.

GIN est une association internationale sans but lucratif qui regroupe des organisations et des individus impliqués dans le développement et l'utilisation de guides de pratique clinique. C'est également un organisme de bienfaisance écossais, reconnu sous le numéro de Scottish Charity SC034047.

The Guidelines International Network (G-I-N) seeks to improve the quality of health care by promoting systematic development of clinical practice guidelines and their application into practice, through supporting international collaboration. G-I-N has the world's largest international guideline library containing regularly-updated information and guidelines of the G-I-N membership. It is an international not-for-profit association of organisations and individuals involved in the development and use of clinical practice guidelines. It is a Scottish Guarantee Company, established under Company Number SC243691 and is also a Scottish Charity, recognised under Scottish Charity Number SC034047.

Groupe d'analyse et de théorie économique (GATE)

Constitué en 1997, le GATE est une Unité Mixte de Recherche rattachée à titre principal au CNRS et à l’Université Lyon 2, et à titre secondaire à l’Université Lyon 1, L’Ecole Normale Supérieure LSH et le Centre Léon Bérard.

Les travaux conduits relèvent de l’économie théorique et de l’économie appliquée. Ils s’appuient sur des modélisations fondées sur la théorie des jeux et la théorie des contrats en particulier et, sur le plan empirique, sur des méthodes économétriques et expérimentales. Le laboratoire est réputé pour ses travaux en économie expérimentale et en économie comportementale.

Un Laboratoire Expérimental, équipé de 30 ordinateurs et d’appareils de mesures physiologiques, permet de tester une variété importante de jeux expérimentaux. Ses informaticiens ont conçu le logiciel d’économie expérimentale (REGATE).

Les chercheurs du laboratoire publient dans les (meilleures revues de la discipline (Econometrica, American Economic Review, Journal of Economic Theory, Management Science,…).

Le GATE édite une série de Working-Papers, et organise trois séries de séminaires. Il est également organisateur de manifestations (parmi les plus récentes, le congrès européen de l’Economic Science Association, les Journées de l’AFSE ;et d’économie expérimentale, 2nd European Workshop in Experimental and Behavioral Economics les Doctoriales MACROFI (Réseau inter-universitaire de recherche en macroéconomie financière), Colloque Enjeux économiques, sociaux et environnementaux de la libéralisation commerciale des pays du Maghreb et du Proche-Orient, …).

Le GATE développe des coopérations internationales de recherche avec plus de 20 Universités étrangères en Amérique du Nord, en Chine, et dans de nombreux pays européens (University of California at Santa Barbara, Cambridge University, Tilburg University, Université de Montréal, Université Laval à Québec, Beijing Normal University, Aarhus School of Business, Tucson University …). Des programmes d’échange permettent aux doctorants de passer 6 mois dans un laboratoire étranger au cours de leur parcours doctoral.

THÈMES / CHAMPS :

L’Activité de recherche se développe autour de quatre axes :
 

Économie des ressources humaines ; économie du comportement et expérimentation ; localisation résidentielle et marché du travail ; organisation et incitations salariales

Comportement et révélation des préférences ; valorisation de la santé ; tarification et organisation des soins ; évaluation économique de l’innovation

Politique de la concurrence ; Réglementation ; réseaux ; design de marché ; coordination dans l’économie des services ; innovation et économie de la connaissance

Monnaie et systèmes financiers ; finance internationale ; modélisation macroéconomique ; globalisation et gouvernance ; politiques commerciales ; intégration régionale.

Lions Clubs France

Les Lions Clubs regroupent des bénévoles qui oeuvrent dans un esprit d'unité et de solidarité pour soutenir des activités en matière de la culture et d'aide à ceux qui en ont le plus besoin, localement et dans le monde.

L'Unité Cancer Environnement Nutrition a bénéficié d'un don du Lions Club bourg en Bresse et du Lions Club de Pérouges.

Ministère de la Santé et de la Prévention

Le Département Prévention Cancer Environnement a bénéficié d'un soutien financier de la Direction Générale de la Santé dans le cadre de ses projets sur la nutrition et du dispositif d’expérimentation des centres inter-établissement de soins, de recherche clinique et d’éducation à la santé environnement (Action 24 du PNSE II). Le Centre Léon Bérard est partenaire et membre du comité stratégique du Service Public d'Information en Santé et contribue au portail www.sante.fr 

Observatoire Régional de la Santé (ORS) Auvergne-Rhône-Alpes

Créé en 2017, l’ORS Auvergne-Rhône-Alpes est issu de la fusion des ORS Auvergne et Rhône-Alpes, tous deux forts d’une expérience de plus de 30 ans d’observation en santé publique dans la région. Association loi 1901, l'ORS est membre de la Fédération nationale des observatoires régionaux de la santé (Fnors). L’ORS Auvergne-Rhône-Alpes a pour missions :

  • d'observer à toutes les échelles territoriales : région, départements, communautés de communes, villes, quartiers...
  • d'améliorer l’information sur l’état de santé et les besoins de la population
  • d'informer les décideurs et les professionnels concernés ainsi que la population
  • d'aider à la décision, à l’action et à l’évaluation en santé publique

Réseau NACRe

Présentation du Réseau NACRe

Le Réseau Nutrition Activité physique Cancer Recherche (réseau NACRe) est un réseau de laboratoires de recherche publique engagés dans le domaine « nutrition et cancer ». Créé en 2000 à l’initiative des chercheurs du domaine, le réseau regroupe des équipes appartenant à différents organismes ou établissements de recherche : INRA, INSERM, CNRS, Universités, Centres de lutte contre le cancer, CIRC…

Ses missions

  • Développer les recherches dans le domaine « nutrition et cancer » et susciter l’émergence de projets pluridisciplinaires.
  • Expertiser collectivement les résultats scientifiques disponibles et indiquer ceux qui permettent dès maintenant des recommandations nutritionnelles ;
  • Informer le public et tous les acteurs de la prévention sur les recommandations actuelles.

Ses principales activités

  • Favoriser les échanges scientifiques au sein du réseau et assurer une bonne visibilité des équipes en vue de monter des collaborations ;
  • Répondre aux demandes d’information scientifique ;
  • Diffuser les connaissances nutrition et cancer validées ;
  • Participer à la formation des professionnels dans le domaine nutrition et cancer.

Réseau régional de cancérologie Auvergne-Rhône-Alpes

Le plan Cancer 2003-2007 est venu officialiser l’émergence de réseaux régionaux de cancérologie sur l’ensemble du territoire national.

Sous l’impulsion de l’Agence Régionale de l’Hospitalisation (ARH), les réseaux de Rhône-Alpes (ONCORA, CONCORDE, ARC ALPIN, ONCOLOIRE) et l’ensemble des acteurs qui les composent ont concouru à la mise en place du RRC-RA en s’appuyant sur l’une des structures juridiques existantes : le  Groupement d’Intérêt Public, mis en place dès 2001.

Répondant au cahier des charges des réseaux régionaux de cancérologie, le Réseau Régional de Cancérologie-Rhône-Alpes, aujourd'hui dénommé Réseau régional de cancérologie Auvergne-Rhône-Alpes, se structure et adopte son organisation actuelle pour la poursuite des actions régionales.

L’équipe voit alors ses missions renforcées et élargies : coordination des acteurs de l’oncologie, fédération des réseaux territoriaux (réseaux locaux et réseaux spécialisés), définition des outils communs et évaluation de ses membres.

Ce Réseau compte dans son Assemblée Générale des représentants :

  • des établissements et structures de santé ;
  • des associations de professionnels, dont l’Union Régionale des Médecins Libéraux (URML) et l’Association Française des Infirmier(e)s de Cancérologie (AFIC) ;
  • des associations de patients, dont la Ligue Nationale contre le Cancer et France Asso Auvergne Rhône-Alpes.

Société Francophone de Santé et Environnement (SFSE)

La Société Francophone de Santé et Environnement (SFSE) est une société savante. Elle s'est donné une large mission :

  • promouvoir la recherche
  • développer l'activité sanitaire et la prévention
  • assurer la diffusion des connaissances
  • intervenir dans le débat public : prendre position et proposer un appui scientifique aux décisions de politique publique..

Unité Mixte de Recherche Epidémiologique et de Surveillance Transport Travail Environnement (UMRESTTE)

L’UMRESTTE (UMR T 9405), est une unité mixte IFSTTAR - Université Claude Bernard Lyon 1 - UCBL, créée en juillet 1999. C'est une Unité Mixte de Recherche Epidémiologique et de Surveillance Transport Travail Environnement, est une UMR associant l'IFSTTAR et l’UCBL. Elle dépend du Département Transport Santé Sécurité (TS2) de l'IFSTTAR. Elle est associée à Santé Publique France et accueille aussi plusieurs praticiens hospitaliers des Hospices Civils de Lyon (HCL).

Elle a été créée pour assurer des missions de recherches épidémiologiques et de surveillance en matière de traumatologie routière, de santé environnementale et de santé au travail. ​

Université Claude Bernard Lyon 1

L'Université Claude Bernard Lyon 1, regroupe les facultés des sciences, des sports, de médecine et de pharmacie. Par ses effectifs, son budget et le nombre de ses laboratoires de recherches, elle représente le principal établissement d'enseignement supérieur de la région et figure dans les cinq grandes universités françaises

Université Jean Moulin Lyon 3

L'Université Jean MOulin Lyon 3 occupe plus de 102 000 m2 répartis sur trois sites : le Quai Claude Bernard et la Manufacture des Tabacs au cœur de la vie lyonnaise ainsi que le Centre d'Etudes Universitaires de Bourg et de l'Ain à Bourg-en-Bresse.

L'Université Jean Moulin propose des formations en droit, science politique, philosophie, économie, gestion, langues, lettres, histoire, géographie, information et communication au sein de six facultés et instituts.

Université Lumière Lyon 2

L'Université Lumière Lyon 2, est présente sur deux sites principaux :

- Les Berges du Rhône ; site historique situé sur la rive gauche du Rhône dans le centre de Lyon.
- Porte des Alpes ; le campus situé sur les commune de Bron et Saint Priest qui, outre les locaux d'enseignement et de recherche et les bâtiments de l'IUT Lumière, accueille également les activités culturelles et sportives.

Une question, un avis ?

Ce formulaire vous permet de contacter le Département Prévention Cancer Environnement. Nous veillerons à vous répondre dans les meilleurs délais.

Contactez-nous !

Ce contenu vous a été utile ?