Un site du centreleonberard.fr

Réseau national de vigilance et de prévention des pathologies professionnelles (RNV3P)

Depuis 2001, les 32 centres de consultation de pathologie professionnelle (CCPP) de France ont constitué un réseau d’experts médicaux, le Réseau national de vigilance et de prévention des pathologies professionnelles (RNV3P), placé sous la coordination de l’Anses.

Ce réseau vise à rassembler, de façon systématique et standardisée, les données de chaque consultation (données démographiques du patient, pathologies, expositions, secteurs d'activité, profession) au sein d'une base de données nationales sur les pathologies professionnelles.

Ce réseau est opérationnel depuis janvier 2001, sous forme d'un serveur national connecté à des terminaux répartis dans les CCPP. Les données sont accessibles par interrogation multiple via une interface internet sécurisée.

En neuf ans (2001-2009), il a enregistré 118 852 problèmes de santé au travail (PST) signalés au sein des centres de consultation de pathologies professionnelles. Parmi ceux-ci, 47 768 pathologies considérées par les experts en lien possible, probable ou certain avec le travail ont été diagnostiquées (Anses, 2011).

Les pathologies en relation avec le travail les plus fréquemment signalées sont :

  • les pathologies respiratoires (24 %)
  • les troubles mentaux et du comportement dits encore psychopathologies du travail (22 %)
  • les maladies de la peau (17 %)
  • les maladies ostéo-articulaires (16 %)
  • les tumeurs (7,6 %)
  •  les maladies de l’oreille (5,6 %)

Les familles de pathologie significativement les plus souvent rapportées chez les hommes sont les tumeurs, les maladies de l’oreille et les maladies respiratoires. Á l’inverse, les troubles mentaux et du comportement (psychopathologies du travail), les maladies dermatologiques et les maladies ostéo-articulaires sont plus souvent rapportés chez les femmes.

Le RNV3P permet de :

  • mieux identifier certaines pathologies professionnelles et leurs fluctuations
  • mettre en évidence des causes nouvelles et des risques émergents, par le rapprochement de données isolées
  • estimer l'incidence régionale des pathologies professionnelles dans le cadre de la collaboration entre les CCPP et les services de santé au travail et de prévention
  • repérer et analyser des situations et des postes de travail à risques
  • identifier les nuisances responsables
  • contribuer à la mise en place d’une stratégie de vigilance des risques professionnels
  • contribuer à guider les choix en matière d’évaluations de risque et d'études épidémiologiques nationales
  • contribuer à dégager des actions prioritaires régionales ou nationales.

 Auteur : Unité Cancer et Environnement

Mise à jour le 21 avr. 2016