Lexique

Cette rubrique met à votre disposition des définitions claires et accessibles de certains termes, expressions et sigles scientifiques ou techniques présents sur le site.

Si vous rencontrez des problèmes de compréhension de certains mots ou expressions qui ne sont pas dans le lexique, n'hésitez pas à nous contacter.

Les définitions de ce lexique proviennent de différentes sources. Lorsque les définitions de sources externes de références reconnues étaient adéquates, elles ont été utilisées et la source est indiquée. Dans le cas où les définitions adéquates n'étaient pas disponibles, l'Unité Cancer Environnement a fournit elle-même ses propres définitions.

Des définitions ont été traduites à partir de sources en anglais (Medline Plus, OMS, CIRC).

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Accident de Seveso

Le 10 juillet 1976, à SEVESO (ville située en Lombardie, au nord de l’Italie) l’explosion d’un réacteur chimique produisant des herbicides.a causé un rejet de dioxines dans l’atmosphère. C’est à ce jour, l’accident industriel le plus connu ayant entraîné deux directives dites SEVESO et SEVESOII. Ce nuage a contaminé une région étendue (1800 ha).L’usine produisait du 2,4,5-trichlorophénol et cet accident se traduisit par la libération de 1 à 5 kg de 2,3,7,8-TCDD plus familièrement appelé « dioxine de Seveso ».

Acétaldéhyde

Liquide incolore produit industriellement. Il est utilisé comme intermédiaire en synthèse organique, dans la fabrication de colorants, dans la synthèse du caoutchouc, comme accélérateur de vulcanisation.

C’est une substance intermédiaire du métabolisme de certaines substances chez les espèces animales, de la respiration des végétaux supérieurs et de la fermentation de l’alcool. Il est classé dans le groupe 2B, cancérogène possible pour l’Homme. (Source : INERIS)

Acroléine

aldéhyde éthylénique qui résulte de la déshydratation de la glycérine, et qui constitue un liquide suffocant et volatil.

Cette substance est classée dans le groupe 3 du CIRC, inclassables quant à sa cancérogénicité pour l’Homme.

ADEME

Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie.

Adénocarcinome

Type de cancer qui se développe à partir des cellules d’une glande (sein, thyroïde, prostate, etc.), de son revêtement (ovaire) ou d’une muqueuse (estomac, côlon…)

Adénome

Tumeur bénigne d’une glande endocrine (à sécrétion hormonale interne comme la thyroïde ou l’hypophyse), d’une glande exocrine (à sécrétion externe comme le sein ou la prostate), ou d’une muqueuse à cellules cubiques (cylindriques) comme la muqueuse du tube digestif (dans ce dernier cas on parle aussi de polype ou de polyadénome). (Source : dictionnaire des cancers de A à Z)

Adénose

Affection chronique quelconque dont une glande est le siège (Source : cnrtl.com).

Adipocyte

cellule spécialisée dans le stockage de la graisse.

ADN (acide désoxyribonucléique)

Longue double chaîne de molécules formant une hélice qui compose les chromosomes, porteurs de l’information génétique.

Aflatoxines

Toxines génotoxiques et cancérogènes produites le champignon Aspergillus.

Elles peuvent être présentes dans les aliments tels que les noix, les arachides, le maïs, le riz, les figues et autres aliments secs, les épices, les huiles végétales brutes et les fèves de cacao, suite à une contamination par le champignon, avant et après la récolte.

L’Aspergillus se trouve surtout dans les régions chaudes et humides (Source: dossier EFSA sur les aflatoxines dans les denrées alimentaires)

AFNOR

Association Française de Normalisation

AFSSA

Agence française de sécurité sanitaire des aliments.

Depuis le 1er juillet 2010, création d’un nouvel établissement de santé, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail, désignée par l’acronyme Anses (prononcer « An’sès »), qui reprend les missions, les moyens et le personnel de l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA) et de l’Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail (AFSSET).

AFSSET

Agence Française de Sécurité Sanitaire de l’Environnement et du Travail.

Depuis le 1er juillet 2010, création d’un nouvel établissement de santé, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail, désignée par l’acronyme Anses (prononcer « An’sès »), qui reprend les missions, les moyens et le personnel de l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA) et de l’Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail (AFSSET).

Agglomérat

désigne un amas de particules qui adhèrent les unes aux autres du fait de liaisons physiques faibles

Amiante

Fibre minérale naturelle dont le type le plus courant est le chrysotile (amiante blanc). Deux autres ont été très utilisés : l’amosite et la crocidolite.

Anatomopathologiste

médecin spécialiste qui examine des cellules et des tissus au microscope.

ANDEVA

Association Nationale de Défense des Victimes de l’Amiante.

Angiosarcome hépatique

cancer du foie très rare et de mauvais pronostic.

Selon les sources disponibles, son incidence annuelle, varient entre 7 et 100 nouveaux cas par an en France. La différence entre ces données peut être due à la difficulté de diagnostiquer un angiosarcome du foie nécessitant une expertise pointue.

La plupart des angiosarcomes du foie surviennent après 60 ans.

Le temps entre l’exposition au chlorure de vinyle et la survenue de la maladie est estimé entre 10 et 34 ans avec une moyenne de 22 ans (InVS)

ANSES

Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail, désignée par l’acronyme Anses (prononcer « An’sès »), qui reprend les missions, les moyens et le personnel de l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA) et de l’Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail (AFSSET).

Antiacide

Les antiacides gastriques sont des mélanges de sels (sel d’aluminium, sel de calcium, sel de magnésium) qui neutralisent localement l’acidité du contenu de l’estomac.

Antioxydant

qui empêche ou ralentit la dégradation (l’oxydation) d’une matière. Par exemple, un colorant alimentaire peut avoir des propriétés antioxydantes

Antrhopique

Qualifie tout élément provoqué directement ou indirectement par l’action de l’homme

Arsenic

substance naturellement présente dans la roche et le sol, qui a la propriété de se volatiliser au feu sous la forme d’une fumée. Sa présence dans l’environnement est à la fois naturelle et dûe à certaines activités humaines.

Les composés de l’arsenic sont utilisés pour la préservation du bois, comme pesticides, et dans certaines industries. On en distingue deux catégories : l’arsenic organique (c’est-à-dire combiné avec du carbone) et l’arsenic inorganique (c’est-à-dire non combiné avec du carbone), le plus toxique.

L’arsenic est un cancérogène avéré (groupe 1 du CIRC). (Source : Medlineplus)

Asbestose

fibrose du tissu pulmonaire qui entraîne une insuffisance respiratoire chronique. Le terme asbsestose vient du mot asbestos, autre nom pour l’amiante. Elle est due à l’inhalation prolongée et importante de fibres d’amiante.

Asymptomatique

Se dit d’une maladie, d’un trouble qui ne s’accompagne pas de symptôme clinique (Source: Larousse.fr)

Atrésie

La fermeture complète ou incomplète, d’origine congénitale ou acquise, d’un orifice ou d’un conduit de l’organisme (Source : Vulgaris-médical).

Barrière hémato-encéphalique

Limite entre le sang et le cerveau qui empêche le passage et la diffusion dans le système nerveux central de toute substance circulant dans le sang

Becquerel (bq)

Unité de mesure de la radioactivité utilisée en physique. Il correspond à la désintégration d’un atome par seconde. Henri Becquerel est un physicien qui a découvert la radioactivité avec Pierre et Marie Curie.

Benzène

liquide incolore très volatil, inflammable et toxique, obtenu par distillation de la houille et du pétrole.

Il appartient à la famille des solvants aromatiques. Il s’agit d’une substance cancérogène (groupe 1 de la classification du CIRC).

Béryllium

métal léger, qui résiste à la chaleur et à la corrosion. C’est un bon conducteur d’électricité et de chaleur. Dans la nature, on le rencontre dans une trentaine de minerais, en particulier la bertrandite et le béryl. Les principales mines se trouvent aux Etats-Unis, en Chine et au Mozambique.

Il n’existe pas de mine en Europe. Le béryllium est aussi un élément chimique connu pour sa toxicité. L’exposition aux poussières, fumées ou vapeurs de béryllium peut entraîner entre autres une maladie respiratoire chronique, la bérylliose, pouvant évoluer en insuffisance cardiorespiratoire.

De plus, le béryllium est un cancérogène avéré.

Béta-carotène

pigment de la famille des caroténoïdes donnant la couleur orangée ou jaune aux fruits et légumes.

La consommation de compléments alimentaires, dont ceux à base de béta-carotène, n’est pas recommandée, sauf cas particuliers de déficiences et sous le contrôle d’un médecin.

Bilharziose

maladie parasitaire due à la pénétration à travers la peau d’un ver, le trématode, appelé plus communément bilharzie. Celui-ci se loge dans les veines et la maladie peut se manifester par des signes locaux ou des symptômes dus à une atteinte des viscères.

Cette maladie touche environ 200 millions d’habitants des zones rurales à travers le monde. Elle représente un problème majeur de santé publique dans les zones tropicales.

Bioaccumulation

capacité des organismes à concentrer et à accumuler des substances chimiques à des concentrations bien supérieures à celles où elles se trouvent présentes dans l’eau qui les environne. (Source : Infremer)

Biomarqueurs

Dans le domaine médical, un biomarqueur peut être utilisé pour le dépistage, le diagnostic, l’évaluation de la réponse ou de la tolérance à un traitement : un biomarqueur est défini comme une caractéristique mesurable, indicatrice de processus biologiques normaux ou pathologiques, ou de réponses pharmacologiques à une intervention thérapeutique (ANSM).

Biomasse

terme qui désigne tout produit ou déchet composé de matière végétale (en partie ou en totalité) pouvant être utilisé en tant que combustible pour l’énergie qu’il contient

Biopersistance

caractéristique qui se rapporte à la durée de séjour ou de rétention d’une particule ou d’une fibre dans un tissu ou un organe.

Bitume

matière organique naturelle (composée d’hydrocarbures), visqueuse et noire, utilisée pour le revêtement des voies publiques

Blog

journal personnel en ligne qui permet à un internaute de publier régulièrement des informations ou de commenter l’actualité.

BPCO

Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive, maladie chronique et lentement progressive des bronches et des poumons.

Elle est essentiellement caractérisée par une diminution non ou peu réversible du calibre des bronches (Source : Association BPCO).

Brai de houille

Résidu de la distillation ou du traitement thermique du goudron de houille, la houille étant une qualité spécifique du charbon. Le brai de houille est composé d’un mélange complexe d’hydrocarbure aromatique polycyclique (HAP).

Bronche

Ramification du poumon partant de la trachée. Les bronches permettent la circulation de l’air dans les poumons.

C.E.T. de classe 1 (risques forts)

Déchets spéciaux (toxiques ou dangereux), qui nécessitent une élimination spécifique. Il n’existe aucun CET de classe 1 sur la Région Rhône-Alpes. Les rejets de l’usine d’incinération sont transportés et traités à Laval (53) (Source : SYTRAIVAL – Syndicat mixte d’élimination, de traitement et de valorisation des déchets Beaujolais Dombes)

Caecum

Poche correspondant à la première partie du côlon, faisant suite à l’iléon partie terminale de l’intestin grêle. La valvule iléo-cæcale régule l’entrée du bol alimentaire dans le caecum, qui transmet ensuite les aliments en digestion vers le côlon ascendant

Cancer du poumon

On distingue deux types de cancer du poumon, à partir de l’analyse des cellules au microscope : le plus fréquent est le cancer du poumon non à petites cellules qui débute préférentiellement dans les poumons et se développe généralement moins rapidement que le cancer du poumon à petites cellules (moins fréquent).

Ces deux types de cancers du poumon bénéficient chacun de traitements spécifiques. Pour plus d’informations sur les traitements d’un cancer du poumon, voir la rubrique Cancer Info du site www.e-cancer.fr

Cancérogène (ou carcinogène)

Se dit d’une substance, facteur ou situation susceptible de favoriser ou d’induire l’apparition d’un cancer.

Carbamate

Groupe de composés organiques qui partagent un groupe fonctionnel avec la structure générale-NH (CO) O-.

Ce sont des esters d’acide carbamique, NH2 COOH, un composé instable.

Carcinome

Cancer de la peau le plus fréquent, apparaissant après 50 ans habituellement sur les parties découvertes du corps.

Ils sont guérissables la plupart du temps (Source : ARC)

Carcinome épidermoïde

Cancer qui se développe à partir de l’épithélium malphagien (Source: Pasteur.fr)

Carcinome hépatocellulaire

Cancer du foie le plus fréquent. On estime en 2005 à 6433 nouveaux cas en France

CAS (Numéro CAS)

abréviation anglaise de Chemical Abstracts Service, une division de la Société américaine de la chimie (l’American Chemical Society) servant à attribuer un numéro pour désigner une substance chimique. Par exemple, le CAS des polychlorobiphényles (PCB) est 1336-36-3.

Ce numéro permet d’identifier les substances sans ambiguïté (liée notamment à la langue).

Le service de signalétique de la chimie identifie et enregistre les substances nouvellement citées dans la littérature scientifique.

Il détient le répertoire le plus important dans ce domaine à ce jour.

Cellule

Elément visible au microscope dont est constitué tout organisme vivant.

Une cellule cancéreuse est une cellule qui s’est modifiée et développée de façon incontrôlée.

Cellule de Sternberg

Cellule caractéristique de la maladie de Hodgkin.

Cette cellule est reconnaissable à l’examen au microscope d’une adénopathie consécutive à une maladie de Hodgkin.

Cétone

Composé organique se déduisant d’un hydrocarbure en remplaçant un groupe CH2 par un groupe CO, et de formule générale R―CO―R′, R et R′ étant des radicaux carbonés (Source : Larousse).

Chlordécone

pesticide utilisé aux Antilles de 1973 à 1993 pour lutter contre le charançon du bananier.

Le chlordécone a été classé comme potentiellement cancérogène pour l’Homme par le Centre international de recherche sur le cancer.

Cette substance très stable a été détectée dans les sols et peut contaminer certaines denrées végétales ou animales, ainsi que les eaux de rivières et de sources. (Source : Observatoire des Résidus de Pesticides).

Chlorure de vinyle (monomère)

Composé chimique de synthèse qu’on utilise essentiellement pour fabriquer un plastique.

On appelle aussi le chlorure de vinyle : chloroéthylène, chloroéthène et chlorure de vinyle monomère (CVM).

Le chlorure de vinyle n’existe pas dans la nature, il est toujours fabriqué par l’homme (voir fiche chlorure de vinyle)

Chromatine

est la forme sous laquelle se présente l’ADN dans le noyau. C’est la substance de base des chromosomes eucaryotes, elle correspond à l’association de l’ADN, d’ARN et de protéines. Les protéines sont de deux types : histones et protéines non-histones.

Chrome hexavalent (Cr VI)

Le chrome est un élément naturel présent dans les roches, les sols et les poussières et gaz volcaniques, qui existe sous plusieurs valences, de -II à +VI. Le chrome trivalent (Cr III), le plus répandu dans les minéraux du sol, est considéré comme un métal non toxique, reconnu comme un oligo-élément indispensable à la santé.

En revanche, le chrome hexavalent, également appelé chromate, est considéré comme cancérogène avéré pour l’homme.

Le Cr VI est rare à l’état naturel et sa présence dans les eaux et les sols est généralement liée à des rejets industriels ou domestiques.

Chromophore

Molécule ayant la faculté de changer de couleur, en réponse à une excitation lumineuse

Chromosome

Structure composée d’ADN dont les fragments forment les gènes. Les chromosomes renferment l’information génétique qui définit chaque individu (Source : INCa)

CIRC

Centre international de Recherche sur le Cancer.

Cirrhose

maladie chronique du foie dans laquelle le tissu hépatique devenu fibreux, entraîne la mort des cellules et le fonctionnement anormal de l’organe (Source : ARC)

Clonorchis sinensis

Vers parasite appartenant à la famille des Opisthorchiidae faisant partie des douves du foie. Il peut parasiter les voies biliaires de nombreux mammifères dont l’Homme. L’infection se fait par ingestion de poissons d’eau douce crus ou insuffisamment cuits.

Les parasitoses chroniques (appelées clonorchose) prédisposent les personnes infectées à un cholangiocarcinome, un cancer de la vésicule et/ou des voies biliaires. Clonorchis sinensis est endémique dans de nombreux pays de l’Asie du Sud-Est (Source : CIRC, 2010).

Cluster

Un cluster ou agrégat peut être défini comme une concentration de cas « anormalement élevée », supérieure à celle attendue, dans un groupe de personnes, une zone géographique ou une période de temps. (InVS)

CMR

abréviation qui désigne les produits Cancérogènes, Mutagènes ou toxiques pour la Reproduction. Au sens de l’article R 231-51 du code du travail, sont considérés comme agents CMR toutes substances ou toutes préparations : Cancérogènes (C) : substances et préparations qui, par inhalation, ingestion ou pénétration cutanée, peuvent provoquer un cancer ou en augmenter la fréquence ; Mutagènes (M) : substances et préparations qui, par inhalation, ingestion ou pénétration cutanée, peuvent produire des défauts génétiques héréditaires ou en augmenter la fréquence ; Toxiques pour la reproduction (R) : substances et préparations qui, par inhalation, ingestion ou pénétration cutanée, peuvent produire ou augmenter la fréquence d’effets nocifs non héréditaires dans la progéniture ou porter atteinte aux fonctions ou capacités reproductives.

CNAMTS

Caisse Nationale d’Assurance Maladie des Travailleurs Salariés

CND

Conseil National des Déchets.

CNRS

Centre National de la Recherche.

Cohorte (étude de cohorte)

étude épidémiologique qui consiste à suivre dans le temps un ensemble de personnes recrutées à un moment où elles étaient indemnes de l’événement de santé d’intérêt.

L’objectif est de mesurer la survenue de nouveaux cas de l’événement de santé au sein de cet ensemble de personnes, tout en enregistrant individuellement les facteurs de risques, et de comparer l’évolution de la survenue des nouveaux cas entre sujets exposés et non exposés.

Une grande partie des études de cohorte sont prospectives. (Source : Inserm, repères en épidémiologie)

Coke

Résidu solide à forte teneur en carbone résultant de la décomposition à haute température du pétrole et utilisé principalement pour la fabrication d’électrodes et de balais en charbon

Complément alimentaire

Produit destiné à être ingéré en plus de l’alimentation courante.

Il peut être sous forme de comprimés, de capsules ou de liquide.

Il est constitué d’un ou plusieurs composés parmi lesquels peuvent figurer des vitamines, minéraux, extraits de végétaux, acides aminés ou acides gras. (Source : INCa).

Compost

Mélange de matières organiques que l’on rassemble en silo, en tas ou dans un fût à composter afin qu’elles subissent une décomposition aérobie pour former un humus stable de bonne qualité qui servira ensuite comme amendement ou couverture de sol.

Compostage

procédé biologique qui permet, par l’apport d’air, la dégradation accélérée de déchets organiques et conduit à l’obtention d’un compost.

Les réactions de compostage dégagent de la chaleur qui hygiénise le compost, c’est-à-dire élimine les agents pathogènes contenus dans les déchets entrants.

Condensateur

composant électrique ou électronique conçu pour pouvoir emmagasiner une charge électrique importante sous un faible volume ; il constitue ainsi un véritable accumulateur d’énergie. (Source : Techno-Science.net).

Condylomes

Petites excroissances qui ressemblent à des verrues présentes sur les organes génitaux externes (vulve, pénis, prépuce, scrotum), le périnée et l’anus. Ils sont parfois également présents dans la bouche, l’urètre, le vagin ou sur le col de l’utérus (Source : Pasteur).

Congénère

En chimie ce sont les configurations d’une même structure chimique

Controverse

« discussion argumentée et suivie sur une question, une opinion » (dictionnaire Le Robert)

COV (Composés Organiques Volatils)

terme qui désigne tout produit contenant du carbone (organique) qui s’évapore rapidement à température ambiante. Ils sont souvent odorants. C’est le cas par exemple de l’alcool, de l’essence, et des solvants utilisés dans les peintures.

Créosote

mélange huileux de phénols et de crésols utilisé comme antiseptique et pour protéger le bois (essence liquide tirée du goudron).

Créosoter signifie couvrir et imprégner de créosote.

CRRMP

Comité régional de reconnaissance des maladies professionnelles.

Cyanobactérie

désigne une bactérie capable d’utiliser l’énergie lumineuse de la même manière que les plantes. On parle de bactéries photosynthétiques

Cytokines

micro-protéines sécrétées par des cellules en réponse à différents stimuli.

Cytotoxicité

est la propriété qu’a un agent chimique ou biologique d’altérer des cellules, éventuellement jusqu’à les détruire.

DDT (Dichloro-Diphényl-Trichloroéthane)

insecticide chimique incolore utilisé pour détruire des insectes porteurs de maladies ou destructeurs de récoltes (Source : futura-sciences.com).

Déchets organiques des industries Agro-Alimentaires

déchets provenant de différentes filières (viandes, tanneries, charcuteries, produits aquatiques, laiteries…) et de sous-produits organiques très hétérogènes (lactosérum, marcs de raisin, vinasses, déchets de légumes ou de fruits en conserverie…).

DHPT (Doses Hebdomadaires Provisoires Tolérables)

La DHTP (Dose Hebdomadaire Tolérable Admissible) est une valeur de référence établie par des scientifiques. Mais dans la pratique, ce sont des juridictions nationales (ou européennes) qui déterminent un seuil de contamination des aliments, en l’occurrence des poissons, en dessous duquel ceux-ci sont commercialisables.

Diadrome

Désigne une espèce de poisson migratrice qui effectue une partie de son cycle vital en fleuve rivière et le reste en mer ou inversement

Diesel

Dénomination du moteur qui utilise du gazole. Le moteur diesel, contrairement au moteur à essence, n’utilise pas d’allumage par étincelles électriques.

Le principal problème des fumées d’échappement diesel provient de l’émission particulaire qui est 50 fois plus importante que celle d’un moteur à essence.

Les particules diesel sont de petite taille (0,1 à 0,3 millimètres) de diamètre et pénètrent de ce fait profondément dans l’appareil respiratoire.

L’une des parades adoptées consiste à placer un filtre à particule au niveau des échappements (source : dictionnaire en ligne Actu Environnement).

Dioxine

désigne un groupe de composés chimiques organiques chlorés. Certaines dioxines ont des propriétés qui peuvent être néfastes, l’une des dioxines les plus toxiques est connue sous le nom de TCDD (tétrachlorodibenzo-para-dioxine). (Source : GreenFacts)

Distilbène

Nom commercial du diéthylstilbestrol qui est un œstrogène synthétique (artificiel). Il a été utilisé entre 1953 et 1977 pour prévenir les avortements spontanés et les hémorragies durant la grossesse. Il fut retiré du marché en 1977 du fait de ses risques de cancers et de malformations.

Dosage de PSA

examen sanguin qui mesure la concentration dans le sang de l’antigène spécifique de la prostate, substance libérée par la prostate.

Dose Journalière Admissible (DJA)

dose qui peut être ingérée tous les jours pendant toute la vie, sans risque appréciable pour la santé du consommateur. La DJA concerne les substances ajoutées volontairement aux denrées, par exemple les additifs.

Dose Journalière Tolérable (DJT)

correspond à la dose d’une substance qui peut être ingérée tous les jours, pendant toute la vie, sans risque appréciable pour la santé du consommateur.

Elle est utilisée pour des substances dont la présence dans les denrées n’est pas attendue ou inévitable (contaminants de l’environnement d’origine anthropique ou non, PCB, métaux lourds…).

Dysplasie

Terme utilisé pour décrire les anomalies cellulaires, nucléaires et cytoplasmiques, et architecturales qui précèdent la survenue du cancer (Source : HAS).

E3N

étude épidémiologique auprès de femmes de la MGEN (Mutuelle Générale de l’Education Nationale) menée par le docteur Françoise Clavel-Chapelon (Inserm-Institut Gustave Roussy). I

l s’agit d’une enquête de cohorte prospective portant sur environ 100 000 femmes volontaires françaises nées entre 1925 et 1950 et suivies depuis 1990. Les informations concernant d’une part leur mode de vie (alimentation, prise de traitements hormonaux …) et d’autre part l’évolution de leur état de santé, sont recueillies par auto-questionnaires tous les 2 ans depuis 1990.

Elles sont complétées par des données biologiques, obtenues sur 25 000 volontaires, à partir d’un prélèvement sanguin stocké à des fins de dosages ultérieurs (études cas-témoins dans la cohorte).

Eco-conception

démarche préventive qui consiste à intégrer l’environnement lors de la phase de conception ou d’amélioration d’un produit.

Elle se caractérise par une approche globale : multi-étape (prise en compte de l’ensemble du cycle de vie du produit, depuis l’extraction de matières premières jusqu’à son élimination en fin de vie) et multi-critère (consommations de matières et d’énergie, rejets dans l’eau et dans l’air, production de déchets, bruit…).

Eco-emballage

son rôle est d’organiser le recyclage des emballages ménagers en France.

La collecte sélective des emballages ménagers mise en place dans 98,5% des communes françaises a permis de collecter et de recycler 3 millions de tonnes de déchets en 2008. Le taux de recyclage s’élève à l’heure actuelle à 63% des emballages ménagers mis sur le marché contre 61,3% en 2007

Endémique (maladie)

se dit d’une maladie persistante dans une région.

ENS Lyon

Ecole Normale Supérieure de Lyon.

Ephélides

tâches de rousseur

Epidermodysplasie verruciforme

maladie de peau génétique rare, débutant dans l’enfance (Source : Vulgaris médical)

Epididyme

Organe situé le long du testicule, contenant un canal par où passent les spermatozoïdes.

Epithélium glandulaire

Type de tissu fondamental dont les cellules juxtaposées (ou jointives) sont de forme et volume variés et dont la fonction est la sécrétion de substances. Tout organe possédant des glandes exocrines ou endocrines possèdent ce type de cellules spécialisées (Source : Chups.jussieu).

Epithélium malphigien (ou pavimenteux stratifié non kératinisé)

Type de tissu fondamental dont les cellules juxtaposées (ou jointives) sont de forme pavimenteuse et stratifiée, présentes au niveau des cavités buccales et vaginales, de l’œsophage, de la cornée et du canal anal (Source : Univ-Paris 5.fr).

EPO

Hormone (protéine) naturelle qui régit l’érythropoiëse, c’est-à-dire la production des érythrocytes (ou globules rouges) par la moelle. Elle est produite au niveau du rein et dans une moindre mesure au niveau du foie.

Etude cas-témoin

étude qui compare le niveau d’exposition à un agent particulier ou à un facteur de risque d’un groupe de personnes présentant une maladie ou un évènement (cas), à un autre groupe de personnes, similaire autant que faire se peut au premier groupe, mais qui n’est pas atteint par la maladie étudiée (témoins) (Source EHESP-BDSP, tous droits réservés).

Etude de cohorte (cohorte)

étude épidémiologique qui consiste à suivre dans le temps un ensemble de personnes recrutées à un moment où elles étaient indemnes de l’événement de santé d’intérêt.

L’objectif est de mesurer la survenue de nouveaux cas de l’événement de santé au sein de cet ensemble de personnes, tout en enregistrant individuellement les facteurs de risques, et de comparer l’évolution de la survenue des nouveaux cas entre sujets exposés et non exposés.

Une grande partie des études de cohorte sont prospectives. (Source : Inserm, repères en épidémiologie)

Etude dosimétrique (dosimétrie)

étude qui a pour but de déterminer, par évaluation ou par mesure, la dose de rayonnement (radioactivité) absorbée par une substance ou un individu. (Source : IRSN)

Etude écologique

forme d’étude d’observation dans laquelle l’analyse concerne des unités de population ou des groupes de personnes et non des individus.

Les résultats d’une telle étude doivent être interprétés avec prudence, car les corrélations observées au niveau de la population ne se retrouvent pas forcément au niveau individuel (corrélation écologique fallacieuse). (Source : MINERVA, 2004).

Etude épidémiologique

étude ayant pour objectif de quantifier la fréquence d’un évènement de santé dans une population, et à déterminer ses causes biologiques et médicales, environnementales, socio-économiques, etc.

Il en existe différents types qui permettent de recenser l’évolution de la fréquence d’un évènement de santé et d’identifier des facteurs de risque associés. (Source : INSERM)

Etude prospective

suivi des sujets sains et mesure de la survenue d’un événement de santé dans un futur plus ou moins proche chez des sujets exposés ou non au facteur de risque étudié

Etude rétrospective

Etude est dite rétrospective lorsque l’enregistrement du facteur de risque étudié se fait après la survenue de la maladie. (Source : Département d’Information Médicale des Hospices Civils de Lyon)

Etudes toxicologiques / toxicologie

science qui étudie les effets néfastes des substances chimiques sur un organisme vivant, l’animal le plus souvent.

Elle suit des protocoles expérimentaux décrits et validés au niveau international.

Elle tente de décrire, en fonction des niveaux de doses d’exposition chez l’animal, les différents types d’effets néfastes observés et/ou leur probabilité de survenue.

Evaluation des risques sanitaires

L’évaluation des risques sanitaires, également appellée évaluation quantitative des risques sanitaires (EQRS) est un concept global qui vise dans une situation d’incertitudes à organiser les connaissances disponibles.

Il s’agit d’une méthode, qui au même titre que l’épidémiologie, peut être utilisée dans l’analyse des situations environnementales préoccupantes. (Santé Publique France, Observatoire de la Santé Auvergne Rhône-Alpes)

Evidence-based médecine (EBM)

concept développé au cours des années 1980, l’EBM vise à aider le clinicien à mieux identifier, analyser et intégrer les résultats pertinents de la recherche clinique dans sa pratique quotidienne.

Sackett et al. ont défini l’EBM comme l’intégration consciencieuse, judicieuse et explicite des résultats de la recherche avec l’expertise professionnelle et les valeurs des patients dans les décisions thérapeutiques (Sackett, 2000).

Ex vivo

se dit des expérimentations effectuées sur des cellules en culture.

Excès de risque unitaire

par rapport à un sujet non exposé, l’excès de risque unitaire est la probabilité supplémentaire qu’une personne développe un effet associé à une exposition pendant sa vie entière, à une unité de dose d’un agent toxique

Exogène

qualifie ce qui provient de l’extérieur, par opposition à endogène.

Exon

Chez les eucaryotes les exons sont les fragments d’un ARN primaire qui se retrouvent dans l’ARN cytoplasmique après épissage, par opposition aux introns (fragments d’ARN primaire éliminés au cours de l’épissage).

Facteur de risque

en épidémiologie, un facteur de risque est toute variable liée statistiquement à la survenue d’un évènement.

Il s’agit d’une caractéristique individuelle ou collective, associée de manière causale à l’augmentation de l’incidence de la maladie ou à un problème de santé dans une population et par conséquent à l’augmentation de la probabilité d’un développement individuel de la maladie ou d’un problème de santé (Source EHESP-BDSP, tous droits réservés).

Facteur endogène

Facteur qui prend naissance à l’intérieur de l’organisme (exemple: génétique, sexe, âge etc…), par opposition à facteur exogène.

Facteur exogène

facteur qui provient de l’extérieur par opposition à endogène

Fibrose pulmonaire

Affection respiratoire chronique caractérisée par un épaississement pathologique du tissu pulmonaire (Larousse)

FIVA

Fonds d’Indemnisation des Victimes de l’Amiante.

Flux détournés

produits pris en charge par une organisation afin d’en prolonger la durée de vie ou de lui offrir une deuxième vie dans le même usage (filière produit substituée à la filière déchets, flux détournés en vue de reconditionnement, réparation…).

Le déchet existe car il y a abandon par son détenteur mais l’opérateur qui le prend en charge lui redonne une nouvelle vie dans son usage initial.

Flux évités

déchets non générés du fait d’actions de prévention en amont du cycle de vie et déchets non mis à la collecte municipale du fait d’actions de gestion domestique (changement d’usage : compostage, paillage, réemploi à d’autres fins…). Le détenteur a un autre usage du « déchet » qui de ce fait n’est pas abandonné.

Flux RSS

outil proposé par un site Internet, qui permet à ses abonnés de visualiser automatiquement (via un agrégateur de flux) les nouveaux articles ou mises à jour publiés sur ce site, sans avoir besoin de le consulter

Fongicide

substance qui détruit les champignons.

Formaldéhyde

A température ambiante, c’est un gaz incolore, suffocant et inflammable. Il est souvent commercialisé sous forme liquide (appelée couramment formol).

Le formaldéhyde est utilisé comme désinfectant ou biocide, comme fixateur et comme liant dans des résines (produits de bricolage, entretien, revêtements des murs, sols, meubles, plastiques, etc).

Ses effets toxiques s’exercent par voie aérienne et localement par exposition directe. En 2004, le CIRC a classé le formaldéhyde comme cancérogène avéré chez l’homme (groupe 1).

Fossile (énergie)

énergie produite à partir de pétrole, de charbon ou de gaz naturel (roches liquides et solides).

Ces matières premières sont issues de la transformation de matières organiques et composées de carbone.

Ces énergies ne sont pas renouvelables car leurs réserves sont limitées.

Fraction attribuable (FA)

proportion de cancers attribuable à l’exposition à un cancérogène déterminé.

Cette FA dépend de la fréquence d’exposition au cancérogène et de la différence de risque de cancer entre les personnes exposées au cancérogène et celles qui n’y sont pas exposées.

Le Centre International de Recherche sur le Cancer a déterminé cette FA pour de nombreuses substances carcinogènes avérées.

FRANCIM : Réseau Français des registres de cancer

le réseau Francim regroupe tous les registres de cancer français.

Il a pour objectif de coordonner des travaux utilisant les données collectées par ces registres.

La base de données commune regroupait à la fin de l’année 2006 des informations décrivant 614 613 tumeurs.

Cette base est gérée par le service de statistique des Hospices Civils de Lyon.

Depuis 2005, elle est administrée en collaboration par le Réseau Francim, les Hospices Civils de Lyon et l’Institut national de la Veille Sanitaire.

Fumées noires

Poussières colorées générées par la combustion (sidérurgie, incinérateurs, automobiles diesel, etc.).

Elles sont mesurées par réflectométrie.

Généralement supérieures à 10 µm, elles ne pénètrent pas dans le système respiratoire (Source : Actu-environnement.fr).

Génotoxique

substance cancérogène qui entraine des altérations de la molécule d’ADN

Germicide

substance qui détruit les germes nocifs.

Gimelec

groupement électrique des industries de l’équipement électrique.

Glaire cervicale

Liquide visqueux et transparent sécrété par les cellules du col utérin sous l’action des œstrogènes.

Glioblastome

tumeur du système nerveux central entrant dans la famille des gliomes.

Il s’agit d’un cancer du cerveau relativement fréquent (20 % de toutes les tumeurs intracrâniennes) et hautement malin.

Gliome

catégorie de tumeurs du cerveau qui se développent à partir des cellules gliales.

La majorité des tumeurs du cerveau sont des gliomes.

Il existe plusieurs types de gliomes, dont certains sont bénins et d’autres malins.

Globules blancs

Appelés aussi leucocytes, ils ont un rôle important dans la lutte contre les infections. On en distingue deux grands groupes, dont la dénomination a été définie suivant leur aspect au microscope : les polynucléaires (cellules à noyau irrégulier, comme s’il y en avait plusieurs) qui représentent 60 à 70 % des leucocytes ; les cellules mononuclées (avec un noyau bien régulier) qui se répartissent en lymphocytes (25 à 30 % des globules blancs) et les monocytes (2 à 10 %).

Globules rouges

Appelés aussi érythrocytes ou hématies, leur fonction principale est le transport de l’oxygène. L’oxygène se lie à une substance contenue dans le globule et qui lui donne la couleur rouge, l’hémoglobine.

Goudron

substance noirâtre, visqueuse, obtenue en distillant des matières organiques telles que la houille ou certains bois

Graphite

Variété de carbone, cristallisé en lamelles hexagonales (Source : Larousse).

GSM

le réseau GSM (Global System for Mobile communications) constitue le standard de téléphonie mobile le plus utilisé en Europe. Il s’agit d’un standard de téléphonie dit « de seconde génération » (2G) car, contrairement à la première génération de téléphones portables, les communications fonctionnent selon un mode numérique.

En Europe, le standard GSM utilise les bandes de fréquences 900 MHz et 1800 MHz. Aux Etats-Unis par contre, la bande de fréquence utilisée est la bande 1900 MHz.

Ainsi, on qualifie de tri-bande, les téléphones portables pouvant fonctionner en Europe et aux Etats-Unis et de bi-bande ceux fonctionnant uniquement en Europe.

La norme GSM permet de transmettre la voix ainsi que des données numériques de faible volume, par exemple des messages textes (SMS, pour Short Message Service) ou des messages multimédias (MMS, pour Multimedia Message Service).

Handbook du CIRC

Les Handbook du CIRC fournissent des évaluations du potentiel de prévention des cancers. Cette série est destinée à compléter la série Monographies du CIRC.

Hématopoïèse

C’est l’ensemble des phénomènes qui concourent à la fabrication et au remplacement continu et régulé des cellules sanguines.

Hépatique

ce qui est relatif au foie (Source : ARC)

Hépatocytes

cellules du foie (Source : ARC)

Histones

Ce sont des protéines riches en acides aminés basiques, que l’on trouve dans le noyau des cellules eucaryotes, elles sont les principaux constituants protéiques des chromosomes.

HNPCC

Hereditary Non Polyposis Colorectal Cancer

Houille

qualité spécifique du charbon, roche fossile provenant de la décomposition d’organismes du carbonifère

Hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP)

constituants naturels du charbon et du pétrole. Ces toxiques proviennent aussi de la combustion incomplète de matières organiques diverses (carburants, tabac…). Dans l’environnement (air, eau, aliments…), on les trouve généralement liés aux particules issues de la combustion ou de l’usure des matériaux qui les contiennent ou sous forme gazeuse, dans l’air, pour les plus légers d’entre eux.

Hygiénisé

traité par des procédés physiques ou chimiques, qui réduit à un niveau non détectable la présence de tous les micro-organismes pathogènes dans un milieu (arrêté du 8 janvier 1998 sur l’épandage des boues d’épuration, art. 12 et 16).

Hyperphagie boulimique

Crises de boulimie récurrentes, mais non suivies de comportements compensatoires inappropriés (vomissements, laxatifs, jeûne,…). Les personnes atteintes d’hyperphagie boulimique sont souvent en surpoids ou en situation d’obésité.

Hyperplasie atypique

l’hyperplasie atypique est une affection bénigne du sein. Le mot hyperplasie signifie prolifération de cellules, c’est-à-dire que le nombre de cellules qui tapissent les canaux ou les lobules du sein augmente et que ces cellules ne semblent pas normales (elles sont atypiques).

Hypoplasie

Développement incomplet d’un tissu ou d’un organe.

Hypospadias

Malformation de l’urètre qui conduit l’urine de la vessie à l’extérieur, anormalement situé par rapport à l’extrémité du gland, sur la face inférieure de la verge (Source : Vulgaris-médical).

Hypotrophie

Réduction de la taille de l’organe tout entier.

IFREMER

Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer.

Immunodéficience

Diminution ou disparition de l’activité des défenses immunitaires. Cette incapacité à produire des anticorps en quantité suffisante peut faciliter l’entrée d’éléments pathogènes (bactéries, virus, etc.) dans l’organisme (Source : Inserm.fr).

Impulsivité alimentaire

L’apparition d’une émotion (souvent négative) conduit à une envie de manger. Petit à petit, l’individu se conditionne à manger à chaque fois qu’une émotion apparait.

In situ

Les lésions correspondent à une prolifération de cellules malignes sans rupture de la membrane basale, donc ne comportant pas de risque théorique d’envahissement ganglionnaire. Les carcinomes canalaires in situ sont les plus fréquents, ils représentent 15 à 20 % des cancers du sein. En revanche les carcinomes lobulaires in situ sont rares (environ 0.5% des carcinomes mammaires) et sont actuellement considérés comme des marqueurs de risque de développer un cancer infiltrant. (Sauf pour les CLIS de type pléomorphe)

In vitro

Réactions chimiques, physiques, ou expériences pratiquées au laboratoire, en dehors d’un organisme vivant.

In vivo

Réactions chimiques, physiques, ou interventions pratiquées sur l’être vivant

INCa

Institut National du Cancer.

Incidence (taux d’incidence)

nombre de nouveaux cas d’une maladie apparue pendant un intervalle de temps donné par rapport au nombre total d’individus présents dans la population étudiée et non malades au début de l’intervalle de temps considéré. L’incidence peut être exprimée en taux brut ou en taux standardisés sur la population mondiale (Source : l’Organisation Mondiale de la Santé selon ses classes d’âges).

Indice de Masse Corporelle (IMC)

Mesure du poids par rapport à la taille couramment utilisée pour estimer le surpoids et l’obésité chez les populations et les individus adultes. Il correspond au poids divisé par le carré de la taille, exprimé en kg/m2 (Source : OMS).

INED

Institut National d’Etudes Démographiques

INERIS

Institut national de l’environnement industriel et des risques.

Infiltrants (Cancers infiltrants)

les cellules cancéreuses franchissent de la membrane basale des canaux ou des lobules. Le cancer canalaire infiltrant est la forme la plus fréquente, (70% des carcinomes infiltrants) le cancer lobulaire infiltrant étant beaucoup plus rare. Les cancers infiltrants peuvent disséminer vers les ganglions (les plus souvent touchés sont les ganglions axillaires situés au niveau des aisselles) ou d’autres parties du corps, à l’origine de tumeurs secondaires ou métastases. Les organes les plus susceptibles d’être le siège de métastases d’un cancer du sein sont les os, les poumons, le foie et le cerveau.

INPES

Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé.

INRS

Institut National de Recherche et de Sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles.

INSERM

Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale.

InVS

Institut de Veille Sanitaire.

IRSN

Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire.

Kératoses actiniques

lésion cutanée précancéreuse superficielle et rugueuse dont la couleur varie du gris au marron (Source : LCC, 2009).

Kyste

Organe situé le long du testicule, contenant un canal par où passent les spermatozoïdes.

Lésion proliférative

lésion constituée de cellules se divisant rapidement et dont le risque de cancérisation est élevé, par rapport à une lésion non proliférative (terme issu du verbe proliférer).

Lessivage

migration en profondeur des éléments minéraux du sol sous l’effet des eaux de pluie (Source : glossaire Afsset, 2006).

Leucémie

cancer du sang. Les leucémies sont classées selon le type de globules blancs (myéloïdes, lymphoïdes) atteints et la vitesse d’évolution de la maladie (aigüe, chronique)

Leucémie aigüe myéloïde

Prolifération des cellules jeunes normalement destinées à devenir des polynucléaires, des monocytes, des plaquettes ou encore des globules rouges. Plus rares chez l’enfant (20 % des leucémies), elles s’observent davantage chez l’adulte. La classification des différents types de leucémies myéloïdes aiguës repose sur l’aspect des blastes (cellules jeunes non arrivées à maturation) et l’expression variée d’antigènes à leur surface mais aussi sur la présence de certaines anomalies chromosomiques.

Leucémie aigüe non lymphocytaire

leucémie à évolution rapide caractérisée par la prolifération de blastes, cellules précurseurs d’une variété de globules blancs

Leucémie myéloïde chronique

Prolifération des globules blancs de la série des granulocytes (polynucléaires) associée à une anomalie chromosomique précise (le chromosome de Philadelphie) où une partie du chromosome 9 se fixe sur le chromosome 22, entraînant la transformation maligne des cellules

Leucémies aiguës lymphoblastiques

Les LAL se développent à partir de la famille des lymphocytes, avec des formes « jeunes » (les blastes) de cellules anormales. La LAL atteint l’enfant dans 80 % des cas, provoquant fatigue, fièvre, amaigrissement et tendance aux saignements. Une numération sanguine et une ponction de moelle osseuse sont indispensables au diagnostic. Le traitement consiste en une chimiothérapie adaptée, en quatre phases sur 18 mois. Le taux de guérison dépasse 80 %. Les LAL de l’adulte (20% des cas) ont un moins bon pronostic que les LAL de l’enfant

Leucémies lymphoïdes chroniques

Accumulation anormale de la lignée lymphoïde avec un taux anormalement élevé de lymphocytes dans le sang. Les lymphocytes atteints sont dans la grande majorité des lymphocytes de type B, peu différents des cellules normales. Ces leucémies sont peu évolutives, surviennent le plus souvent après 60 ans, et de pronostic assez favorable dans la majorité des cas.

Leucoplasie

Affections cutanées pré-cancereuses se manifestant par des plaques blanches au niveau des muqueuses buccales et parfois génitales causées par des irritations chroniques et associées à la consommation de tabac (Source : Fondation Skin Cancer, skincancer.org).

Lindane

forme la plus commune de la famille des hexachlorocyclohexanes (HCH). C’est un insecticide à large spectre dont l’utilisation a été interdite en France depuis 1998 pour les usages agricoles et assimilés. Le lindane est également utilisé dans des produits pharmaceutiques dans la lutte contre la gale et la pédiculose et dans des produits antiparasitaires vétérinaires (Source InVS).

Lixiviation

La lixiviation correspond à la percolation lente de l’eau à travers le sol, accompagnée de la dissolution des matières solides qui y sont contenues. Le liquide résultant est le lixiviat. Par exemple, l’eau peut ainsi se charger en substances toxiques lors de la traversée des sols ayant servi de décharges, ou des sols contenant des nitrates en quantité.

Lymphocyte

Globule blanc du sang et du tissu lymphoïde responsable de l’immunité spécifique. Le lymphocyte B est une cellule qui demeure dans la moelle osseuse ou dans les organes lymphatiques jusqu’à ce qu’elle parvienne à maturité. Le lymphocyte T est une cellule qui migre vers le thymus pour poursuivre son développement.

Lymphomes de Hodgkin

Maladie caractérisée par la présence de certaines cellules anormales dans les ganglions lymphatiques (les cellules de Sternberg). C’est essentiellement, mais non exclusivement, une maladie de l’adulte jeune, surtout entre 20 et 40 ans.

Lymphomes non-hodgkiniens

Tumeurs cancéreuses qui se développent dans les ganglions lymphatiques et parfois dans différents organes (rate, foie, etc.). Les lymphomes non hodgkiniens correspondent à un ensemble hétérogène de sous-groupes tumoraux. La classification des lymphomes est complexe, reposant principalement sur l’aspect de la tumeur et sur le type (B ou T) des lymphocytes malades. La connaissance précise du sous-groupe de lymphome est importante car la présentation clinique, le pronostic et la réponse au traitement diffèrent selon ces entités.

Machefers

résidus résultant de l’incinération des déchets ménagers. Ces résidus partent dans des centres de maturation où ils sont concassés et analysés. Les mâchefers sont soit, recyclés et servent de remblai pour les routes et soit, stockés en décharge (CET1).

Maladie de Bowen

Affections cutanées pré-cancéreuses touchant les parties du corps exposées au soleil mais aussi les organes génitaux, se manifestant par des plaques squameuses rouge-brune (Source : Fondation Skin Cancer, skincancer.org).

Maladie de Ménétrier

maladie de l’estomac se caractérisant par le développement de plis de très grande taille de la muqueuse de l’estomac. Ce tissu peut devenir enflammé et contenir des ulcères. La maladie provoque aussi un dépérissement des glandes de l’estomac et peut entraîner une perte de liquides contenant des protéines, ce qui provoque des douleurs abdominales, des vomissements et un oedème généralisé. La maladie de Ménétrier est une maladie rare qui touche le plus souvent des personnes de plus de 50 ans. (Source : ESMO, Cancer de l’estomac: un guide pour les patients – Basé sur les recommandations de l’ESMO – v.2012.2)

Maladie professionnelle

conséquence directe de l’exposition, plus ou moins prolongée, d’un travailleur à un risque (physique, chimique ou biologique), lors de l’exercice habituel de la profession.

Malin / Maligne

se dit d’une tumeur cancéreuse.

Mastocyte

est une cellule que l’on trouve principalement au niveau des tissus conjonctifs ainsi que sur les muqueuses et dans tous les organes.

Médiane

paramètre qui permet de couper la population étudiée en deux groupes contenant le même nombre d’individus

Mégisserie

industrie de transformation des petites peaux (mouton, chèvre, …) par n’importe quel mode de tannage

Méningiome

tumeur le plus souvent bénigne, qui se développe à partir des méninges. Un méningiome peut être localisé n’importe où autour du cerveau et de la moelle épinière.

Mésothéliome

tumeur maligne rare qui affecte les cellules du mésothélium, membrane protectrice qui recouvre la plupart des organes internes du corps dont la plèvre, le péritoine et le péricarde.

Méta-analyse

Etude qui consiste à rassembler les données issues d’études comparables et à les réanalyser au moyen d’outils statistiques adéquats. Elle regroupe les études pertinentes qui essaient de répondre à une question précise de manière critique et quantitative. Elle est justifiée par la disponibilité de données de qualité, provenant de différentes sources et dont les résultats ne concordent pas. Il s’agit d’associer les résultats des différentes études afin d’en tirer une conclusion globale dotée d’une signification statistique plus grande (source : dictionnaire des CLCC)

Métabolisation

processus biochimique de transformation qui se produit dans les tissus des organismes vivants

Métalloïde

corps simple qui, en se combinant avec de l’oxygène, forme en général des oxydes anhydriques ou acides

Métastase

localisation à distance d’une tumeur cancéreuse propagée par voie sanguine ou lymphatique.

Métaux lourds

cette appellation « métaux lourds » est un terme médiatique utilisé improprement car les éléments ainsi désignés ne sont pas toujours des métaux et certains ne sont pas particulièrement lourds. La plupart des scientifiques préfèrent à l’appellation métaux lourds, celle d’éléments en traces métalliques (ETM), « éléments traces » ou éléments traces potentiellement toxiques si d’autres éléments que des métaux sont également désignés (par exemple le chrome, l’arsenic…). (Source: IFREMER)

Microbiocide

composé qui peut être appliqué dans le vagin ou le rectum pour protéger contre les infections sexuellement transmissibles, y compris le VIH. Il peut être sous forme de gel, crème, film ou suppositoire. Un microbicide peut ou non avoir une activité spermicide (effet contraceptif). À l’heure actuelle, aucun microbicide totalement efficace n’est disponible sur le marché (Source : OMS).

Microbiote

Egalement appelé flore intestinale, le microbiote est l’ensemble des micro-organismes non pathogènes (bactéries, virus, parasites et champignons) présents naturellement dans l’intestin. Le microbiote, unique à chaque individu, joue un rôle dans plusieurs fonctions du corps : digestive, métabolique, immunitaire et neurologique. (Source : Inserm)

Moelle osseuse

Substance semi-liquide, contenue à l’intérieur des os (crâne, vertèbres, bassin, sternum…) où se fabriquent les globules rouges et blancs, ainsi que les plaquettes, à partir de cellules souches. Dans la moelle osseuse les cellules souches, pluripotentes (Capacité que possède une cellule à se différencier en certains autres types cellulaires. C’est le cas, par exemple, des cellules souches myéloïdes de la moelle osseuse qui sont à l’origine des cellules sanguines), à des stades divers de maturation coexistent avec des cellules matures (globules rouges, blancs, plaquettes). On trouve ainsi des érythroblastes (précurseurs des globules rouges), des lymphoblastes (qui deviennent successivement prolymphocytes puis lymphocytes), des myéloblastes (qui évoluent en promyélocytes, myélocytes puis granulocytes (lignée myéloïde), et enfin des mégacaryocytes (précurseurs des plaquettes).

Multiparité

Qualifie le fait qu’une femme a accouché plusieurs fois par opposition à nulliparité

Mutagène

facteur ou manipulation à l’origine de mutations, c’est-à-dire de changement sur l’ADN d’une cellule. Ces changements peuvent abîmer les cellules et créer certaines maladies comme le cancer (source : National Cancer Institute).

Mycotoxine

toxine produite par des moisissures et des champignons (métabolite secondaire zootoxique produit par certaines espèces de moisissures).

Myélome

tumeur de la moelle osseuse appelée aussi maladie de Kahler

Nanoparticule

objet dont l’une au moins des dimensions est comprise entre 1 et 100 nanomètres (milliardièmes de mètre). Ce terme fait référence aux nanotechnologies, ensemble de techniques existantes, en développement ou à venir, qui permettent ou permettront de créer des « nano objets ».

Nanotechnologie

ensemble des techniques qui permettent de fabriquer, de manipuler et de caractériser la matière à l’échelle des atomes et des molécules.

Néoplasie

formation nouvelle qui se développe par prolifération cellulaire, possédant une organisation structurale et une coordination fonctionnelle faibles avec le tissu environnant. Cette masse tissulaire peut être bénigne ou maligne.

Neurinome

tumeur le plus souvent bénigne qui se développe à partir des cellules qui entourent les nerfs (appelées cellules de Schwann). Le neurinome le plus fréquent se développe dans le cerveau, sur le nerf acoustique (responsable de l’audition), qui relie l’oreille et le cerveau. On l’appelle aussi schwannome.

NIOSH

National Institute for Occupational Safety and Health.

Nitrosamines

Composés nitrosés, sont des substances qui peuvent se former par réaction à partir de précurseurs (substrats nitrosables : amines primaires, amines secondaires, ou sels d’ammonium quaternaires), avec des agents nitrosants comme les nitrites (INRS).

NOEL

acronyme qui désigne la dose maximale d’une substance qui ne produit pas d’effet.

Nulliparité

Qualifie le fait qu’une femme n’a pas eu de grossesse par opposition à multiparité (plusieurs grossesses)

Obésité

Accumulation anormale ou excessive de graisse corporelle qui peut nuire à la santé. Une personne ayant un indice de masse corporelle* (IMC) égal ou supérieur à 30 est considérée comme obèse selon les critères de l’Organisation Mondiale de la Santé.

OCDE

Organisation de coopération et de développement économiques.

Odds ratio (OR)

mesure de la force d’une association entre un possible facteur (par exemple l’exposition) et la présence d’une maladie. Si l’exposition n’est pas liée à la maladie, l’odds ratio est proche de 1 (soit une probabilité de 0.5). Si l’exposition est positivement liée à la maladie, sa valeur est supérieure à 1, et si l’exposition est liée négativement à la maladie (effet protecteur) sa valeur est inférieure à 1.

Oestrogéno-mimétiques

substances chimiques d’origine naturelle ou artificielle qui peuvent interférer avec la synthèse, le stockage, le transport (dans l’organisme), le métabolisme, la fixation, l’action ou l’élimination des hormones naturelles. Elles sont susceptibles de modifier le fonctionnement d’une partie du système endocrinien et de provoquer des conséquences sur la reproduction et le comportement. Les effets peuvent également se manifester sur la descendance de sujets exposés.

OMS

Organisation Mondiale de la Santé.

Oncogène

gènes ou organisme dont la présence et le fonctionnement dans une cellule contribuent à sa transformation maligne

OPECST

Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques.

Opisthorchis viverrini

vers parasite appartenant à la famille des Opisthorchiidae faisant partie des douves du foie. Il peut parasiter les voies biliaires de nombreux mammifères dont l’Homme. L’infection se fait par ingestion de poissons d’eau douce crus ou insuffisamment cuits. Les parasitoses chroniques (appelées opistorchiase) prédisposent les personnes infectées à un cholangiocarcinome, un cancer de la vésicule et/ou des voies biliaires. Opisthorchis viverrini est endémique dans de nombreux pays de l’Asie du Sud-Est (Source : CIRC, 2010).

Ordure ménagère résiduelle (OMR)

part des déchets qui restent après les collectes sélectives. Cette fraction de déchets est parfois appelée poubelle grise. Sa composition varie selon les lieux en fonction des types de collecte.

Organochloré

Se dit d’un produit organique de synthèse dérivé du chlore et utilisé notamment comme solvant, insecticide, fongicide ou réfrigérant ou molécules intermédiaires de synthèse (chimie, pharmacie). (Source : dictionnaire-environnement.com)

ORS

Observatoire Régional de la Santé.

Ovulation

Expulsion d’un ovule par l’ovaire chez la femme.

Paramètre organoleptique

caractéristiques d’une substance qui concernent ses qualités sensibles comme la couleur, la saveur, l’odeur, la transparence, le goût, la consistance

Particules fines

particules nanométriques naturellement présentes dans l’environnement (fumées de volcan…) ou issues de certains procédés industriels (fumées de soudage, émissions de moteur diesel…).

Passivation

représente un état des métaux ou des alliages dans lequel leur vitesse de corrosion est ralentie par la présence d’un film passif naturel ou artificiel.

Période radioactive

temps nécessaire pour que la moitié des atomes contenus dans une substance radioactive se désintègrent naturellement. Plus la période est longue, plus la substance restera radioactive longtemps

Perturbateur endocrinien

substance chimique d’origine naturelle ou artificielle étrangère à l’organisme qui peut interférer avec le fonctionnement du système endocrinien et induire ainsi des effets délétères sur cet organisme ou sur ses descendants. (Source : OMS)

Phénylcétonurie

maladie génétique grave en relation avec un trouble du métabolisme de la phénylalanine (acide aminé d’origine alimentaire).

Phtalates

plastifiants notamment utilisés pour la fabrication du PVC (polychlorure de vinyle) auquel ils confèrent la flexibilité voulue (rigide, semi-rigide ou souple) et facilitent sa mise en forme. Ils peuvent également être utilisés pour la fabrication de nombreux produits (peintures, vernis, colles, mastic, laques, encres, produits ménagers, produits phytosanitaires, …) et sont utilisés par les industries du caoutchouc, de la photographie, des papiers et cartons, du bois, des matériaux de construction et dans l’industrie automobile. Ils sont donc retrouvés dans des centaines d’articles ou produits de consommation courante tels les adhésifs, les revêtements de sol en vinyle, les huiles lubrifiantes, les condensateurs électriques, les détergents, les câbles électriques et les produits cosmétiques (parfums, déodorants, lotions après rasage, shampooings, aérosols pour cheveux, vernis à ongles, …). [Source: Anses]

Phyto-oestrogène

molécule d’origine végétale qui agit dans l’organisme à la manière des oestrogènes (hormones sécrétées par l’ovaire présentes naturellement dans l’organisme ou synthétisées et utilisées comme médicaments). Les phyto-œstrogènes sont présents dans certaines plantes telles que le germe de luzerne, le soja, le pois chiche ou le froment ; ils sont décomposés et excrétés rapidement par l’organisme.

Plaque pleurale

épaississement d’une zone limitée de la plèvre pariétale, régulière ou non, de un à plusieurs millimètres d‘épaisseur, pouvant être fibreuses et peu denses ou calcifiées, plus faciles à déceler. Siègent surtout à la partie inférieure et postérieure de la plèvre, et sur la plèvre au contact d’une coupole du diaphragme. (Source : ANDEVA).

Plaquettes

Cellules sanguines qui participent à l’hémostase, c’est-à-dire à l’ensemble des processus qui permettent d’arrêter les hémorragies.

Plèvre

membrane constituée de deux feuillets qui enveloppent les poumons.

Pneumoconiose

Ensemble d’affections concernant l’appareil respiratoire dû à l’inhalation, dans les poumons, de poussières (minérales) contenues en trop grande quantité dans l’atmosphère ambiante (de travail).

PNNS

Programme National Nutrition Santé.

PNSE

Plan National Santé Environnement.

Polychlorobiphényles (PCB)

fabriqués depuis les années 1920, les polychlorobiphényles (PCB) sont une famille de molécules chimiques de synthèse massivement utilisées entre 1930-70 comme lubrifiants (turbines, pompes…) et dans la fabrication des transformateurs électriques et de condensateurs. On les a également utilisés dans certains adhésifs, peintures, huiles… Ils sont aussi connus en France sous le nom de pyralène, du nom commercial d’un produit à base de PCB très utilisé autrefois dans les transformateurs électriques. Les PCB sont classés cancérogènes probables (groupe 2A du CIRC) des cancers digestifs (foie, voies biliaires, pancréas…) et des hémopathies malignes (leucémies).

Polymorphisme génétique

existence de plusieurs formes normales de certains gènes, donc de certaines protéines, qui varient d’un individu à l’autre et confèrent un phénotype différent. Par exemple, les gènes qui commandent la couleur des yeux sont polymorphiques chez l’homme. Certains gènes impliqués dans la réparation des lésions de l’ADN sont polymorphiques; il en résulte des différences dans le risque d’apparition de certains cancers. (Source Dictionnaire des cancers de A à Z).

Polype

Petite masse en forme de battant de cloche qui se développe aux dépens d’une muqueuse, comme celle qui tapisse le côlon, la vessie, l’utérus (matrice), les cordes vocales ou les voies nasales.

Polypose adénomateuse familiale

maladie due à une anomalie génétique de transmission autosomique dominante, se traduisant par une multitude de polypes sur la muqueuse colique. Dans la même famille, un individu sur deux est porteur de l’anomalie génétique.

Poumon

on distingue deux types de cancer du poumon, à partir de l’analyse des cellules au microscope : le plus fréquent est le cancer du poumon non à petites cellules qui débute préférentiellement dans les poumons et se développe généralement moins rapidement que le cancer du poumon à petites cellules (moins fréquent). Ces deux types de cancers du poumon bénéficient chacun de traitements spécifiques. Pour plus d’informations sur les traitements d’un cancer du poumon, voir la rubrique Cancer Info du site www.e-cancer.fr.

Ppm (partie par million)

une partie par million correspond à un rapport de 1 million, soit par exemple 1 milligramme par kilogramme.

Prébiotique

Molécule, non digestible par l’homme, consommée par les micro-organismes du microbiote. Les prébiotiques sont notamment présentes dans les aliments riches en fibre : légumes, fruits et céréales. (Source : Inserm)

Précurceurs

Les précurseurs hématopoïétiques sont les premières cellules morphologiquement identifiables de chaque lignée. Ce ne sont plus des cellules souches car elles ont perdus toute capacité d’autorenouvellement. Le compartiment des précurseurs a pour buts la multiplication et la maturation cellulaire.

Prévalence

nombre total de cas présents un moment donné dans une population définie.

Prévention primaire

action visant à réduire la fréquence d’une maladie ou d’un problème de santé dans une population saine par la diminution des causes et des facteurs de risque (Source : « Nutrition et prévention des cancers : des connaissances scientifiques aux recommandations », INCa, 2009).

Principe de précaution

Le principe de précaution repose sur le recours à la gestion publique des situations de risque potentiellement graves et/ou irréversibles pour la santé, notamment lorsqu’il existe des incertitudes importantes concernant l’impact sur la population. Depuis 2005, le principe de précaution (PP) est inscrit dans la Constitution française à l’article 5 de la Charte de l’environnement. Celui-ci dispose que « lorsque la réalisation d’un dommage, bien qu’incertaine en l’état des connaissances scientifiques, pourrait affecter de manière grave et irréversible l’environnement, les autorités publiques veillent, par application du principe de précaution et dans leurs domaines d’attributions, à la mise en œuvre de procédures d’évaluation des risques et à l’adoption de mesures provisoires et proportionnées afin de parer à la réalisation du dommage » (Charte de l’environnement).

Probiotique

Micro-organisme vivant, présent dans les aliments fermentés (yaourt, kéfir…) ou dans des compléments alimentaires, contribuant à l’amélioration du microbiote intestinal et donc au bon fonctionnement de l’organisme. (Source : Inserm)

Produit de contraste

Substance utilisée au cours d’examens d’imagerie diagnostique afin de mieux voir des parties du corps

Promoteur

Un promoteur, ou séquence promotrice, est une région de l’ADN située à proximité d’un gène et indispensable à la transcription de l’ADN en ARN.

Prophylactique

Adjectif de prophylaxie, Ensemble de moyens médicaux mis en œuvre pour empêcher l’apparition, l’aggravation ou l’extension des maladies.

Puvathérapie

irradiation du corps par les rayons Ultra-Violets A (UVA) après la prise d’un médicament photosensibilisant (de la famille des psoralènes) dans le traitement de dermatoses (Source : Société Française de Dermatologie).

Radiation ionisante (rayonnement ionisant)

radiation qui provient d’un rayonnement électromagnétique ou particulaire capable de produire des ions au contact de la matière et possédant une énergie supérieure à 10 électron-volt (eV). Il s’agit de rayons X issus de sources artificielles ou de radiations alpha, bêta et gamma produites par des matériaux radioactifs.

Radiation non-ionisante (rayonnement non ionisant)

radiation qui possède une énergie inférieure à 10 électron-volt (eV). C’est le cas notamment des rayonnements ultra-violets et des champs électromagnétiques de très basse fréquence.

Radicaux libres

Un radical (souvent appelé radical libre) est une espèce chimique possédant un ou plusieurs électrons non appariés sur sa couche externe. La présence d’un électron célibataire confère à ces molécules une grande ce qui signifie qu’elles ont la possibilité de réagir avec de nombreux composés dans des processus le plus souvent non spécifiques, et que leur durée de vie est très courte.

Radiofréquences

ensemble des champs électro-magnétiques non ionisants de fréquence comprise entre 9 kHz à 6 GHz.

Radon

gaz radioactif, incolore et inodore, qui se trouve naturellement dans l’environnement rocheux. Il provient de la désintégration du radium et, au départ, de celle de l’uranium.

REACH

acronyme anglais pour Registration, Evaluation, Authorization and Restriction of Chemicals, règlement européen sur les produits chimiques.

REFIOM

Résidus d’épuration des fumées d’incinération des ordures ménagères.

Reflux gastro-œsophagien (RGO)

remontée d’une partie du contenu de l’estomac dans l’œsophage. Il s’agit d’une affection courante liée à une défaillance du muscle fermant cette partie du tube digestif, qui provoque des brûlures, des régurgitations acides et, parfois, d’autres symptômes digestifs ou oto-rhino-laryngologiques. En cas de complications, une inflammation de l’œsophage peut aussi survenir. (Source : ameli-sante.fr)

Registre

Un registre est un recueil continu et exhaustif des cas de cancers dans une région géographique donnée, quel que soit le lieu de prise en charge des malades, à des fins de recherche et de santé publique. Devant la rareté des cancers pédiatriques (0,5 % de l’ensemble des cancers), la couverture nationale s’impose pour contribuer efficacement à la surveillance sanitaire et conduire un programme de recherche d’envergure internationale.

Relation dose effet

relation entre le niveau d’exposition et l’effet observé (qui peut varier en gravité)

Relation dose réponse

relation entre un niveau d’exposition et la réponse observée (incidence) pour un effet donné

Réseau social

communauté d’individus ou d’organisations en relation directe ou indirecte, rassemblée en fonction de centres d’intérêt communs.

Retardateur de flamme

substance chimique que l’on ajoute aux matériaux au cours de leur processus de fabrication afin de réduire le risque que le produit fini ne prenne feu, et afin de ralentir sa combustion (Source : Association européenne des retardateurs de flamme)

RFID

cette abréviation signifie « Radio Frequency IDentification », soit en français, « Identification par Radio Fréquence ». Elle désigne la technologie d’identification basée sur une étiquette électronique mémorisant les informations et un lecteur qui capte et transmet l’information (ex : code à barres des supermarchés). Utilisées, par exemples dans les supermarchés ou les transports publics, les étiquettes peuvent être de basse, moyenne ou haute fréquence.

Risque relatif (RR)

rapport entre le risque dans le groupe exposé à un facteur et le risque dans le groupe non exposé.

Sarcomes des tissus mous

tumeurs malignes développées aux dépens du tissu conjonctif commun extra squelettique, comme tissu adipeux, tissu musculaire, vaisseaux et système nerveux périphérique. Ce sont des cancers très rares, proportionnellement plus fréquents chez les enfants que chez les adultes Parmi les sarcomes des tissus mous, il existe une famille particulière de lésions, les tumeurs stromales gastro-intestinales (GIST).

Schistosoma haematobium

petit ver (parasite dont la trace est retrouvée dans d’anciennes momies) qui est transmis à l’homme par un petit coquillage qui constitue un hôte intermédiaire. La transmission se fait par l’eau et touche les agriculteurs et les baigneurs. La bilharziose découle de l’infection par ce parasite : il s’agit d’une infection parasitaire très répandue en Egypte et susceptible de favoriser le développement d’un cancer de la vessie (Source : Institut Curie).

Scrotum

Ensemble des enveloppes formant le sac qui entoure les testicules (Source : medecine.savoir.fr).

Sédentarité

Style de vie caractérisé par un temps prolongé passé assis ou allongé durant la phase d’éveil entre le lever et le coucher.

Siloxane

dérivé de silicone qui remplace les solvants toxiques comme le perchlorethylène ou le KWL, habituellement utilisés par les pressings

Site communautaire

permet aux internautes d’interagir entre eux à partir d’un forum et/ou un chat, mais aussi par l’échange de photos ou de commentaires sur des sujets donnés.

Statistiquement significatif

un résultat est statistiquement significatif lorsque le résultat observé est considéré comme réel, et pas dû au hasard ; dans le cas contraire (résultat non significatif), on ne peut pas donner de conclusion sur le résultat observé, car il est potentiellement dû au hasard.

SUMER (Surveillance MEdicale des Risques)

enquête publiée en 2006 qui décrit les expositions biologiques et chimiques, les nuisances physiques et les contraintes organisationnelles auxquelles sont soumis les salariés. Elle rassemble les données recueillies en 2003 par 1800 médecins du travail lors d’entretiens médico-professionnels avec 50 000 salariés.

Surcharge pondérale

La surcharge pondérale regroupe le surpoids et l’obésité.

Surpoids

accumulation anormale ou excessive de graisse corporelle qui peut nuire à la santé. Une personne ayant un indice de masse corporelle* (IMC) égal ou supérieur à 25, et inférieur à 30 est considérée en surpoids selon les critères de l’Organisation Mondiale de la Santé.

Sylviculture

culture de la forêt. Elle agit sur des peuplements d’arbres en assurant leur développement harmonieux et leur régénération, c’est-à-dire leur renouvellement périodique (par plantations ou semis naturels). Les forestiers procèdent ainsi à des interventions variées au long de la vie du peuplement : plantations, dégagements, éclaircies, coupes…

Syndrome métabolique

association de plusieurs troubles biologiques et cliniques (obésité, hypertriglycéridémie, baisse du HDL-cholestérol, hyperglycémie…) liés à l’insulino-résistance. (Source : Fondation cœur et artères).

Syndrome myéloprolifératif

maladie cancéreuse caractérisée par la prolifération anormale de certaines cellules sanguines de la moelle osseuse

Syndromes myélodysplasiques

Maladies de la moelle osseuse. Normalement, la moelle osseuse produit trois sortes de cellules sanguines – les globules rouges ou hématies, les globules blancs ou leucocytes, et les plaquettes. Dans le cas de SMD, la moelle osseuse fonctionne de façon anormale, et ne peut plus produire suffisamment une, deux ou les trois sortes de cellules sanguines normales.

Système endocrinien

réseau de glandes réparties à travers l’organisme. Ces glandes sécrètent des hormones qui sont libérées dans la circulation et qui parviennent à leur cible par le sang. Les hormones sécrétées par ces glandes servent de messagers chimiques qui contrôlent diverses fonctions, notamment la croissance, le métabolisme, le développement sexuel et la production des ovules et des spermatozoïdes.

SYTRAIVAL

Syndicat mixte d’élimination, de traitement et de valorisation des déchets Beaujolais Dombes.

Temps de latence

délai entre une action (exemple: exposition à un facteur de risque) et le déclenchement d’une réaction (par exemple: apparition d’une maladie)

Tératogène

effet provoqué par certaines substances qui, en cours de grossesse, sont responsables de malformations de l’embryon lors de son développement in-utero

Tertiaire (secteur)

recouvre un vaste champ d’activités qui va du commerce à l’administration, en passant par les transports, les activités financières et immobilières, les services aux entreprises et services aux particuliers, l’éducation, la santé et l’action sociale. Le périmètre du secteur tertiaire est de fait défini par complémentarité avec les activités agricoles et industrielles (secteurs primaire et secondaire). (Source : INSEE)

Tissu adipeux

ensemble de cellules (les adipocytes) serrées les unes contre les autres qui stockent des graisses. Ce tissu graisseux sert à protéger et à isoler la plus grande partie du corps, et sert aussi de réserve d’énergie.

Tissu lymphoïde

ensemble des organes où se trouvent des lymphocytes et les autres cellules du système immunitaire (ganglions lymphatiques, rate, …)

Tractus génital

désigne le lieu de synthèse des gamètes, leur voie de cheminement et leur lieu de stockage s’il y a lieu

Transformateur électrique

convertisseur qui permet de modifier les valeurs de la tension et de l’intensité du courant délivrées par une source d’’energie électrique alternative en un système de tension et de courant de valeurs différentes mais de même fréquence et de même forme. (Source : Techno-Science.net).

Travail posté

Travail en équipe, dans lequel les employés se succèdent pour réaliser la même tâche. Ces postes sont caractérisés par une organisation de travail appelée les 3x8h. Les employés se relais de jour et de nuit.

Trihalométhane

composé chimique toxique qui représente un groupe important et prédominant de sous-produits chlorés de désinfection de l’eau potable. Il peut résulter de la réaction entre les matières organiques naturelles présentes dans l’eau et le chlore rajouté comme désinfectant. On parle de « trihalométhanes totaux » pour désigner 4 sous-produits de désinfection (le chloroforme, le bromodichlorométhane, le dibromochlorométhane et le bromoforme) qui peuvent être présents dans un échantillon d’eau.

Troubles anxio-dépressifs

Troubles de l’humeur pouvant apparaitre sous plusieurs formes : abaissement de l’humeur, tristesse, perte d’intérêt ou de plaisir, fatigue, troubles du sommeil ou de l’appétit, difficultés de concentration, indécision.

Tumeur

grosseur plus ou moins volumineuse due à une multiplication excessive de cellules normales (tumeur bénigne) ou anormales (tumeur maligne). Les tumeurs bénignes (comme par exemple les grains de beauté, les verrues…) se développent de façon localisée sans altérer les tissus voisins. Les tumeurs malignes (cancer) ont tendance à envahir les tissus voisins et à migrer dans d’autres parties du corps, produisant des métastases (Source : INCa).

UMTS

Universal Mobile Telecommunications System

Valeur guide de qualité de l’air intérieur (VGAI)

concentration dans l’air (ou concentration associée à un niveau de risque pour les composés ayant une toxicité sans seuil de dose) associée à un temps d’exposition, en dessous de laquelle aucun effet sanitaire n’est attendu pour la population générale (Source : Anses).

Viande rouge

fait référence à tous les types de viande issus des tissus musculaires de mammifères comme le boeuf, le veau, le porc, l’agneau, le mouton, le cheval et la chèvre.

Viande transformée

Les viandes transformées ou produits carnés transformés ou charcuteries font référence à la viande qui a été transformée par salaison, maturation, fermentation, fumaison ou d’autres processus mis en oeuvre pour rehausser sa saveur ou améliorer sa conservation. La plupart des viandes transformées contiennent du porc ou du boeuf, mais elles peuvent également contenir d’autres viandes rouges, de la volaille, des abats ou des sous-produits carnés comme le sang.

Voie aérodigestive supérieure (VADS)

partie du corps qui désigne les conduits permettant le passage de l’air et des aliments, c’est-à-dire la bouche, le pharynx et le larynx, souvent abrégée en VADS.

Vulcanisation

Procédé chimique consistant à ajouter du soufre (agent vulcanisant) à un élastomère brut (comme le caoutchouc) lors de la cuisson afin d’en améliorer la résistance. Cette opération rend le matériau moins plastique mais plus élastique.

WCRF

World Cancer Research Fund

Zéolithe

minéral appartenant à la famille des aluminosilicates hydratés complexes de certaines roches volcaniques, utilisé dans l’industrie comme absorbant ou comme catalyseur.

Une question, un avis ?

Ce formulaire vous permet de contacter le Département Prévention Cancer Environnement. Nous veillerons à vous répondre dans les meilleurs délais.

Contactez-nous !

Ce contenu vous a été utile ?